AccueilInfosDossiersLittérature et lacs

24 septembre 2003.

"Littérature et lacs"

Sous ce titre et dans le cadre de l’Année internationale de l’eau (...)

Sous ce titre et dans le cadre de l’Année internationale de l’eau douce, l’Association Montanea (*) a organisé le 24 septembre 2003 à Chambéry (Savoie, France) un colloque réunissant une palette universitaire de spécialistes ès lettres. Cette nouvelle lettre aqueduc.info tente de se faire l’écho de quelques-uns des bons moments de cette journée.

Au total, une bonne douzaine de contributions comme autant d’invitations à la relecture ou à la découverte d’auteurs et de textes dont on ne saurait se passer dès lors qu’on se lance dans ce genre de pèlerinage littéraire.

Certes, on pouvait se sentir un peu frustré par un parcours thématique limité - hors quelques brèves excursions anglaises, germaniques ou orientales - à des itinéraires francophones européens. Ou encore par le fait d’avoir privilégié le discours des ’exégètes’ à celui des écrivains, romanciers ou poètes.

Reste que la démarche - rien n’empêche de la poursuivre et de l’enrichir - apporte quelque chose d’essentiel à la compréhension du développement durable qui serait incomplète si on la limitait aux seules composantes écologiques, économiques et sociales.

Quand on sait la place fondamentale que l’eau occupe dans le symbolisme et l’imaginaire humains, il est grand temps de prendre aussi en compte les dimensions (multi)culturelles de cet élément indispensable à toute vie. C’était tout l’intérêt de ce colloque bienvenu.

Bernard Weissbrodt


(*) Montanea (www.montanea.org) est une association française créée en 2001 à Chambéry (Savoie) pour promouvoir l’Année internationale de la montagne. En 2003, elle participe activement à l’animation de l’Année internationale de l’eau douce.




Infos complémentaires

JPEG - 7.7 ko
Versant sud du Mont-Blanc
et le Lac des Vesses
dans le Val d’Aoste
(© aqueduc.info)

SOMMAIRE DU DOSSIER

- Alphonse de Lamartine, évidemment…

- Le lac pour Stendhal : décor d’opéra et promesse de bonheur

- Pittoresque ou sublime, jadis le Lac de Chède

- Comment Gesner mit fin à une légende maléfique…

- Les "zigzags" de Töpffer passaient aussi par les lacs

- Le "silence bleu" des poètes contemporains

- Petits ronds dans l’eau… (autres thèmes, en bref)

Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Crue, inondation

    La crue est un phénomène caractérisé par la montée plus ou moins forte du niveau d’un cours d’eau et par une nette augmentation de son débit. Elle ne se traduit pas forcément par un débordement de son lit habituel. On parle d’inondation lorsqu’une crue entraîne la submersion par un cours d’eau de son espace d’expansion naturelle (lit majeur) ou aménagé dans ce but, mais aussi des terres cultivées et des zones habitées, mettant alors en danger les riverains et pouvant causer d’importants dommages à leurs biens.

Mot d’eau

  • “Quel épouvantable désastre !”

    “Près de deux mille maisons écroulées ; sept cents morts ; tous les ponts emportés ; un quartier rasé, noyé sous la boue ; des drames atroces ; vingt mille misérables demi-nus et crevant la faim ; la ville empestée par les cadavres, terrifiée par la crainte du typhus ; le deuil partout, les rues pleines de convois funèbres, les aumônes impuissantes à panser les plaies. Mais je marchais sans rien voir, au milieu de ces ruines. J’avais mes ruines, j’avais mes morts, qui m’écrasaient.” (Émile Zola, "L’inondation", 1883.)


Contact Lettre d'information