AccueilRessourcesFiches

18 juin 2009.

Bassins versants : 21 indicateurs de développement durable

Sous le label LEMANO, l’Association pour la Sauvegarde du Léman (...)

Sous le label LEMANO, l’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL) et le laboratoire d’Ecologie et de Biologie Aquatique de l’Université de Genève (LEBA) ont mis au point, à l’intention des responsables communaux de l’eau, une méthode d’analyse de la gestion des ressources en eau par bassins versants basée sur le modèle de « capital de développement » et sur la définition de 21 indicateurs précis. À titre de vérification, ce modèle a été appliqué à quatre bassins versants de la région lémanique. Lire à ce propos l’information : LEMANO : une méthode et un outil pour mieux gérer les bassins versants.

Le modèle de capital de développement

La méthode d’analyse LEMANO est fondée sur le concept des « stocks de capital » de la Banque Mondiale (1994). Selon ce concept, toute collectivité dispose non seulement de capitaux au sens habituel de biens économiques mobiliers, immobiliers et financiers (usines, machines, infrastructures, etc.), mais aussi d’un ensemble de capitaux environnementaux (air, eau, biodiversité, fertilité des sols, etc.) et sociaux (santé, éducation, connaissances, sécurité, etc.). Le « capital de développement » est constitué par la somme de ces trois capitaux. Mais chaque stock est concerné par un seuil critique inférieur en-dessous duquel il met tout l’édifice en péril.

La collectivité ne se développe durablement que si elle vit des intérêts générés par les capitaux dont elle dispose et que si leur valeur globale est maintenue constante au fil du temps, voire améliorée. L’intégration de l’environnement en tant que capital implique notamment que les ressources naturelles peuvent être transformées pour le bien des collectivités pour autant que l’on ne détruise pas leur capacité de se renouveler.

Mesurer la durabilité de la gestion de l’eau

À partir d’une liste d’une centaine d’indicateurs de durabilité possibles, les chercheurs de l’étude LEMANO en ont retenu 21, relativement faciles à mesurer (mais cela prend tout de même du temps). Leur acquisition peut se faire à des coûts acceptables pour les pouvoirs publics.

Les résultats de l’évaluation sont pondérés et exprimés en pourcentages, par rapport à un optimum de durabilité, et montrent l’écart entre la réalité mesurée et un état estimé « durable » à atteindre.

Des scores inférieurs à 75% devraient motiver les gestionnaires de l’eau à prêter une attention particulière au domaine concerné et des scores inférieurs à 50% devraient les inciter à mettre impérativement en place des mesures correctives.


LES 21 INDICATEURS DU MODÈLE "LEMANO"


CAPITAL ENVIRONNEMENTAL

  • Flux hydrologique
    • 1. Surfaces perméables
    • 2. Débits naturels (cours d’eau)
  • Eaux souterraines
    • 3. Exploitation des aquifères
    • 4. Concentration en nitrate (eaux souterraines)
  • Eau de surface
    • 5. Qualité physico-chimique (cours d’eau)
    • 6. Indice biologique (IBGN) (cours d’eau)
    • 7. Indice biologique (poissons) (cours d’eau)
    • 8. Etat naturel des cours d’eau

CAPITAL ECONOMIQUE

  • Réseaux d’adduction
    • 9. Permanence de l’approvisionnement (eau potable)
    • 10. Performance du réseau de distribution (eau potable)
  • Assainissement des eaux usées
    • 11. Raccordement aux STEP (stations d’épuration)
    • 12. Efficience hydraulique des STEP (déversements)
    • 13. Qualité chimique des effluents de STEP
  • Infrastructures hydroélectriques
    • 14. Facteur d’utilisation de la puissance installée

CAPITAL SOCIAL

  • Santé
    • 15. Qualité microbiologique de l’eau potable
  • Transparence
    • 16. Accès aux comptes de l’eau
    • 17. Information des consommateurs relative à l’eau potable
  • Maîtrise de la demande
    • 18. Sensibilisation de la population
    • 19. Politique de prix de l’eau potable
  • Organisation
    • 20. Collaboration des acteurs de l’eau
    • 21. Achèvement des études légalement requises

(Source : Association pour la Sauvegarde du Léman, ASL,
et Laboratoire d’Ecologie et de Biologie Aquatique
de l’Université de Genève, LEBA)




Infos complémentaires

En juin 2009, la revue LÉMANIQUES, éditée par l’Association pour la sauvegarde du Léman, a consacré l’intégralité d’un numéro spécial (n° 72) à l’étude LEMANO pour une gestion durable de l’eau. En plus d’une présentation générale de l’étude, on y trouve une synthèse des analyses menées sur quatre bassin versants témoins, à savoir : : l’Aubonne (Vaud), la Versoix (Ain, Vaud, Genève), les Dranses valaisannes et le Foron de Sciez (Haute-Savoie).


- Site de l’Association pour la sauvegarde du Léman (ASL)
- LEMANO : une méthode et un outil pour mieux gérer les bassins versants, article aqueduc.info (2009)
- L’étude LEMANO, un outil au service des collectivités, article aqueduc.info (2005)
- Les communes parlent aux communes, article aqueduc.info (2007)

Agenda

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information