AccueilRessourcesEau en Suisse - Petit dico

30 janvier 2018.

Petit dico de l’eau en Suisse

Données et références de base sur les ressources hydriques en (...)

Données et références de base
sur les ressources hydriques en Suisse


Document aqueduc.info


Ce petit dictionnaire de l’eau en Suisse n’a pour seule et unique ambition que de fournir quelques points de repères sur les ressources hydriques en Suisse, leur disponibilité, leur protection, leur gestion et leur exploitation, de replacer dans une perspective d’ensemble un certain nombre d’informations mises en ligne sur le site aqueduc.info et de regrouper des données de base disséminées sur divers sites web publics ou privés. Ce document n’offre toutefois pas de données détaillées sur des ressources hydrologiques particulières (lacs, rivières, glaciers, etc.) et les thèmes qu’il aborde n’ont rien d’exhaustif. Autant dire que ce bref inventaire reste ouvert à des compléments et de régulières mises à jour.

Sa première édition, parue en mars 2015, a déjà été revue, modifiée et complétée à plusieurs reprises. La version téléchargeable ci-dessous date de janvier 2018.



PDF format A4 - 58 pages
Cliquer sur l’image pour télécharger


Ce document a été élaboré tout particulièrement pour être consulté sur un support informatique. Sous sa forme imprimée, les diverses et nombreuses sources et références auxquelles il renvoie par le biais de liens hypertextes n’apparaissent donc pas dans le texte.

Toutes remarques, corrections et suggestions visant à améliorer ou compléter
ce document sont évidemment bienvenues par le biais du formulaire de contact






Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information