AccueilInfosDossiersColloque Eau et Santé, Chambéry

décembre 2003.

Modes ou nécessités ?

C’est avec deux journées (et une demi-journée de visite à (...)

C’est avec deux journées (et une demi-journée de visite à Aix-les-Bains) sous le titre "Eau et Santé" que Chambéry, en France, a mis début décembre un point final à sa série de colloques organisés dans le cadre de l’Année internationale de l’eau douce. Une vingtaine de communications y ont été entendues articulées autour de quatre thèmes : à la recherche de preuves du service médical rendu par les eaux minérales et thermales - exemples de répartition et d’utilisation des eaux minérales et thermales dans quelques pays de l’hémisphère nord - menaces sanitaires et protection de la ressource - exploitation et protection des eaux thermales et minérales d’Aix-les-Bains.

Dans ce dossier, aqueduc.info fait écho à quelques contributions entendues au cours de ce Colloque (*). Entre autres :

- Peut-on se fier à l’eau du robinet ?
Dr Pierre Payment, Institut Armand Frappier, INRS, Laval, Québec

- Les deux âmes de la ville d’eaux thermales
Federica Tamarozzi, Musée national des arts et traditions populaires, Paris

- La légionelle, un révélateur de lacunes scientifiques
Prof. Yves Lévi, ECOMICTH

(*) "Eau & Santé", Valorisation et protection des eaux minérales et thermales
Chambéry - Aix-les-Bains, 1-3 décembre 2003
Organisé notamment par la Chaire UNESCO des Ressources en Eau de l’Université de Savoie et l’Association Montanea, Chambéry, dans le cadre des 16e Entretiens du Centre Jacques Cartier, Lyon.

Liens utiles :

Chaire UNESCO des Ressources en Eau
Association Montanea, Chambéry
Centre Jacques Cartier, Lyon




Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information