AccueilInfosÀ la Une

23 septembre 2011.

Solaire flottant

ÉDITO SEPTEMBRE 2011 Peut-être suivez-vous la discrète odyssée de (...)

ÉDITO SEPTEMBRE 2011

Peut-être suivez-vous la discrète odyssée de PlanetSolar. L’équipage de ce bateau battant pavillon suisse a quitté Monaco il y a tout juste un an, avec l’ambition de faire le tour du monde grâce à la seule énergie du soleil. D’autres, pendant ce temps, se lancent pour défi d’installer durablement des centrales solaires sur des plans d’eau. Pourquoi pas ?

Pour ce qui est de l’équipe de PlanetSolar, elle entend démontrer que l’on dispose aujourd’hui de moyens technologiques fiables et performants en matière d’énergies renouvelables et que leur expédition peut à la fois faire avancer la recherche et rendre le grand public plus sensible encore à ce type d’enjeux.

Et si cela est possible sur un bateau, pourquoi ne le serait-ce pas également sur de grandes structures flottant sur des eaux calmes avec un amarrage adéquat ? Pas besoin de grande démonstration : chacun sait que les panneaux solaires ont besoin de beaucoup d’espace et peut aisément comprendre qu’installer des centrales solaires dans des bassins lacustres permettrait de libérer des terrains utiles à d’autres fins.

La dernière livraison en date de la revue ‘Nouvelle énergie pour la Suisse’ pose en tout cas la question : « Un énorme potentiel sommeille dans les lacs de rétention existants. Allons-nous l’utiliser ou non ? » L’auteur de l’article, Thomas Nordmann (*), avance comme principal argument que, pour produire de l’électricité, la Suisse compte d’abord sur ses lacs de barrage et que ceux-ci offrent du même coup de vastes surfaces pouvant héberger de véritables centrales solaires flottantes. Certes, reconnaît Thomas Nordmann, il faudra préalablement peaufiner les recherches pour savoir par exemple quel pourrait être l’impact de ces installations sur l’hydrologie des lacs artificiels ou en quoi l’efficacité de ces centrales flottantes pourrait être affectée par les variations du niveau d’eau. Mais il est convaincu qu’une telle idée mérite d’être étudiée sans a priori : combiner l’hydroélectrique et l’énergie solaire offre selon lui une solution d’approvisionnement techniquement intéressante et tout à fait réalisable.

En tout cas, des expérimentations se multiplient ici et là pour tester à la fois la fiabilité technique des installations, leur rendement énergétique et leur rentabilité économique. Plusieurs projets ont d’ores et déjà fleuri en France. En Vendée, une entreprise spécialisée dans le photovoltaïque (Oseris) a mis un prototype à l’essai et prévoit d’en valider les résultats avant la fin de l’année. Dans le Vaucluse, la ville de Piolenc mise sur la construction d’une centrale solaire flottante sur un lac de carrière en fin d’exploitation. Dans les Bouches-du-Rhône, sur un plan d’eau proche du site de Cadarache, Électricité de France (EDF) va mener ses propres tests avec une société israélienne. Plus loin de nous, Tata Power, la grande entreprise indienne de production d’électricité, a fait savoir qu’elle se préparait à développer un vaste projet-pilote de centrale solaire flottante et qu’elle compte pour cela sur la société australienne Sunengy et sa technologie ‘Liquid Solar Array’.

Qui vivra verra. Tout cela prendra certainement beaucoup de temps et d’argent, à tous points de vue. Pour affiner des techniques qui combinent des cellules photovoltaïques et des miroirs concentreurs de lumière. Pour mesurer l’impact des installations sur les écosystèmes aquatiques. Pour exploiter localement ce nouveau potentiel énergétique. Pour le réglementer et définir ses coûts réels. Mais, apparemment, nul ne semble aujourd’hui en mesure de prédire si le pari lancé en vaut vraiment la peine, si le solaire flottant n’est qu’une fausse bonne idée parmi d’autres, ou si un avenir radieux lui est promis.

Bernard Weissbrodt


(*) Thomas Nordmann, TNC Consulting, “Électricité solaire et hydraulique : un concept innovant pour des centrales solaires flottantes ”, ‘Nouvelle énergie pour la Suisse’, n°2, automne 2011.

Sites à consulter

- Le projet/expédition PlanetSolar
- Oseris et son “nouveau concept de centrale photovoltaïque aquatique flottante”
- Le projet de centrale solaire flottante à Piolenc avec la société Ciel & Terre
- Le site de Solaris Synergy
- Le site de Sunengy - Liquid solar Array




Infos complémentaires

JPEG - 3.6 ko

Projet Sunengy

JPEG - 5.8 ko

Projet Solaris Synergy

JPEG - 5.5 ko

Projet Ciel & Terre

Mots-clés

Agenda

Mot d’eau

  • La vie, plusieurs eaux

    “Il y a plusieurs durées dans votre vie. Il y a plusieurs eaux mélangées dans le temps. L’enfance fait comme un courant profond dans la rivière du jour. Vous y revenez souvent, comme on revient chez soi après beaucoup d’absence.” (Christian Bobin, "La part manquante", 1989)

Glossaire

  • Robinet

    Le mot vient de Robin, un sobriquet que jadis, dans les récits moyenâgeux, on donnait au mouton. Chez Rabelais par exemple. On l’employa ensuite pour désigner la pièce - souvent décorée d’une tête stylisée de mouton ou de bélier - installée sur le tuyau d’écoulement d’une fontaine pour fermer, ouvrir ou régler son débit d’eau. L’expression "tenir le robinet" signifiait d’ailleurs : user d’une chose à sa volonté. On notera que pour parler du robinet la langue allemande utilise le mot ... "Hahn", le coq !


Contact Lettre d'information