AccueilInfosDossiers

Le Rhône de Robert Hainard

Exposition à Seyssel, Haute-Savoie



Expo : « Le Rhône de Robert Hainard »

"Entre les îles, devant les Roches, le fleuve s’en va vers le soleil et le Fort de l’Écluse qu’on aperçoit dans le lointain." Robert Hainard, Aquarelle, 2 octobre (...)
Lire la suite

L’appel du fleuve

« J’ai adoré la puissance du Rhône. Le Rhône, il était trop beau trop puissant et son sort ne faisait pas de doute. Chaque fois que je le voyais c’était comme pour la dernière fois. Désespérément j’ai (...)
Lire la suite

Une vie toute entière consacrée à l’observation de la nature

Au cours de ses périples et de plusieurs milliers de nuits passées à l’affût, le plus souvent lors de la pleine lune, Robert Hainard a rassemblé, en soixante-dix ans de travail, un bestiaire unique en (...)
Lire la suite

"J’ai toujours aimé le bois..."

« J’ai toujours aimé le travail manuel, le bois…. Si je fais aussi de la gravure sur bois, c’est surtout à cause de cette difficulté qu’il y a à traduire la nature dans son côté le plus immédiat, le plus (...)
Lire la suite

Une journée chez les Hainard

Chaque matin aux aurores, dans le grand salon atelier, Robert Hainard se mettait à son travail avec enthousiasme, écoutant la météo, très importante pour les sorties en soirée aux terriers ! Après le (...)
Lire la suite

Pour apprendre à regarder le fleuve

En imaginant son exposition, Michèle Martin, étudiante en histoire de l’art, a d’abord cherché à faire mieux connaître, en particulier au public savoyard, un artiste suisse qui la touche beaucoup. (...)
Lire la suite

L’expo, côté Seyssel, Maison du Haut-Rhône

À Seyssel, Michèle Martin a voulu une exposition "simple dans sa forme, profonde dans son contenu, afin d’être à l’image de l’œuvre et de la vie de Robert Hainard, qui étaient un modèle de simplicité et (...)
Lire la suite

Agenda

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information