AccueilBloc-Notes

15 mars 2018.

Un piège à métaux lourds pour purifier l’eau

Des chimistes de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) (...)

Des chimistes de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé un nouveau matériau capable d’éliminer les métaux lourds dans l’eau et de la rendre potable en l’espace de quelques secondes. Il s’agit, selon le communiqué de presse de l’EPFL, d’"un composite stable dans l’eau, qui fait recours à des matériaux peu coûteux, respectueux de l’environnement et biologiquement inoffensifs" et "qui peut rapidement et sélectivement éliminer les quantités élevées de métaux lourds dans des échantillons d’eau réelle, comme le plomb et le mercure". Ce système a été testé pour l’extraction de plomb dans divers échantillons d’eau provenant du Rhône, de la Méditerranée et d’une station suisse d’épuration des eaux usées.

- Les résultats de cette recherche ("Rapid, Selective Heavy Metal Removal from Water by a Metal–Organic Framework/Polydopamine Composite) ont été publiés sur le site ACS Central Science de l’American Chemical Society.




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information