AccueilRessourcesFiches

1er juillet 2015.

Marais protégés

Sites marécageux d’importance nationale (Suisse)

Au cours des deux derniers siècles, près de 90 % des marais de Suisse ont été détruits. Mais en 1987, les citoyens suisses ont largement approuvé l’"Initiative populaire pour la protection des marais", dite "Initiative de Rothenthurm" (du nom d’un haut-marais du canton de Schwyz) ) dont le principe a été inscrit dans la Constitution fédérale (art. 78, al. 5) :

"Les marais et les sites marécageux d’une beauté particulière qui présentent un intérêt national sont protégés. Il est interdit d’y aménager des installations ou d’en modifier le terrain. Font exception les installations qui servent à la protection de ces espaces ou à la poursuite de leur exploitation à des fins agricoles."

Les sites protégés sont inscrits dans trois inventaires fédéraux, à savoir :
- 89 sites marécageux d’importance nationale (89 objets)
- 1070 bas-marais (connectés à une nappe d’eau souterraine)
- 545 hauts−marais (uniquement alimentés en eau par les précipitations) et marais de transition.

Les 89 sites marécageux d’importance nationale sont actuellement sous protection intégrale. La beauté de ces sites et les services paysagers qu’ils rendent sont menacés par la construction d’installations, par des affectations inadaptées et les infrastructures associées, notamment dans le domaine des loisirs (détente, sport, tourisme), ainsi que par l’intensification des activités agricoles et sylvicoles. (Source : OFEV)

Sites marécageux d’importance nationale
dans les cantons de Suisse romande


VAUD, FRIBOURG, BERNE, NEUCHÂTEL
- Grande Cariçaie (Chabrey, Cheseaux-Noréaz, Chevroux, Cheyres, Châbles, Cudrefin, Delley-Portalban, Estavayer-le-Lac, Font, Gampelen, Gletterens, Haut-Vully, Anet, Marin-Epagnier, Vernay, Yverdon-les-Bains, Yvonand)

FRIBOURG
- Les Gurles (Grangettes, Marsens, Maules, Riaz, Romanens)
- Lac de Lussy (Châtel-Saint-Denis, Remaufens)
- Le Niremont (Châtel-Saint-Denis, Semsales)

JURA ET JURA BERNOIS
- Etang de la Gruère (Le Bémont, Montfaucon, Saignelégier, Tramelan)
- La Chaux-des-Breuleux (La Chaux-des-Breuleux, Mont-Tramelan, Saignelégier, Tramelan)
- Bellelay (Châtelat, Saicourt)
- Les Pontins (Saint-Imier, Sonvilier)
- La Chaux-d’Abel (Le Noirmont, Les Bois, Muriaux, Saint-Imier, Sonvilier)

NEUCHÂTEL
- Les Ponts-de-Martel (Brot-Plamboz, Les Ponts-de-Martel, Noiraigue, Travers)
- La Brévine (La Brévine, La Chaux-du-Milieu, Le Cerneux-Péquignot)

VALAIS
- Val de Réchy (Nax)
- Albrun (Binn)

VAUD
- La Vraconnaz (Sainte-Croix)
- Vallée de Joux (L’Abbaye, Le Chenit)
- Creux du Croue (Arzier)
- Col des Mosses/ La Lécherette (Château-d’Oex, Ormont-Dessous)
- Les Grangettes (Noville)
- Le Marais des Monod (Apples, Ballens, Mollens, Montricher, Pampigny).

- En savoir plus sur le site de l’Office fédéral de l’environnement
- Liste des sites marécageux d’importance nationale
- Liste des bas-marais
- Liste des haut-marais et marais de transition




Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information