AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2008

12 septembre 2008.

"Les crises mondiales menacent les objectifs du Millénaire"

Dans la préface du dernier rapport intermédiaire sur la mise en (...)

Dans la préface du dernier rapport intermédiaire sur la mise en oeuvre des objectifs de développement fixés par les Nations unies, son secrétaire général, Ban Ki-moon, ne fait pas mystère de ses inquiétudes : selon lui, non seulement la communauté internationale ne semblerait pas en mesure de les atteindre, particulièrement en Afrique, mais les nouveaux défis mondiaux que posent le ralentissement économique, l’augmentation des prix de l’alimentation et du pétrole ou encore les changements climatiques, menacent même les succès enregistrés depuis le début des années 2000 dans la lutte contre la pauvreté. Le constat est flagrant dans des domaines comme ceux de l’eau potable et de l’assainissement où des engagements ont été pris pour réduire de moitié la proportion de la population qui n’y a pas encore accès. Bref état des lieux.

- Près de la moitié de la population mondiale est confrontée à une pénurie d’eau

En un siècle, les usages de l’eau ont augmenté deux fois plus vite que le taux de population. Bien que l’on ne puisse pas parler de pénurie globale, il faut savoir que 2,8 milliards de personnes, c’est-à-dire 40% de la population mondiale, vivent dans des régions où elles doivent faire face soit à une rareté physique de la ressource, soit à un manque de moyens (humains, institutionnels, techniques, financiers) qui en limite l’accès quand bien même l’eau y est localement disponible.

- Le nombre de personnes bénéficiant d’installations sanitaires améliorées est en augmentation, mais atteindre l’objectif du Millénaire exige de redoubler d’efforts

Depuis 1990, plus d’un milliard de personnes ont pu enfin avoir accès à des installations sanitaires de base. Dans ce domaine, l’Asie de l’est et du sud-est a enregistré des progrès significatifs. Mais 2,5 milliards de personnes en restent toujours privées. Dans plus d’une cinquantaine de pays, majoritairement d’Afrique subsaharienne, moins de la moitié de la population y a droit, tant dans le monde rural que dans les zones urbaines où les améliorations sanitaires n’ont pas suivi la croissance démographique. Dans certaines régions, près d’une personne sur quatre ne pratique aucune forme d’hygiène.

- L’accès à l’eau potable est en augmentation, mais près d’un milliard de personnes en sont encore privées

Depuis 1990, 1,6 milliard de personnes ont eu accès à une eau de qualité plus sûre, avec des progrès très marqués en Asie orientale. On pourrait donc en déduire que l’objectif ‘eau potable’ du Millénaire devrait être atteint en 2015, ce qui signifierait alors que 89 % de la population des pays en développement auraient amélioré leur approvisionnement. Mais la réalité est cruelle : près d’un milliard de personnes manquent toujours aujourd’hui d’accès à des sources sûres d’eau potable. Là aussi, atteindre l’objectif fixé réclame un sursaut.

- Ce sont les femmes qui assument la plus grosse part de l’approvisionnement en eau potable

Les enquêtes les plus récentes confirment une situation depuis longtemps évidente, à savoir que ce sont les femmes qui portent encore et toujours la plus grande part de responsabilité de l’approvisionnement en eau potable nécessaire à la vie des ménages (femmes : 64 %, hommes : 25 %, filles : 7 %, garçons : 4 %).

Source : The Millennium Development Goals, United Nations, New York, 2008

Site ONU des Objectifs du Millénaire pour le Développement




Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information