AccueilRessourcesDans les livres

4 décembre 2015.

"Le Rhône, entre nature et société"

OUVRAGE COLLECTIF – Contributions les plus significatives aux (...)

OUVRAGE COLLECTIF – Contributions les plus significatives aux colloques « Mémoires du Rhône » de 2009 à 2013.


Après "Le Rhône : dynamique, histoire et société" paru en 2009, voici le deuxième tome des travaux présentés dans le cadre des colloques de l’association "Mémoires du Rhône". Ce nouvel ouvrage, qui cette fois-ci englobe la période 2009 - 2013, rassemble des communications portant sur différents aspects de l’histoire du fleuve, de ses caractéristiques naturelles et des perceptions qu’en ont riverains et gens de passage. L’originalité de cette publication réside principalement dans son approche pluridisciplinaire et dans la mise en valeur de recherches scientifiques qui invitent à renouveler le regard que l’on porte sur ce Rhône encore mal connu et que les Valaisans eux-mêmes avouent avoir trop longtemps dédaigné.


Pour son 11e colloque et pour la présentation de son deuxième volume de synthèse, l’association Mémoires du Rhône avait choisi le cadre moyenâgeux et néanmoins modernisé de l’ancien château épiscopal de Loèche qui offre une vue privilégiée sur la vallée du Rhône à son mi-parcours valaisan. Ce qui donnait davantage de relief aux propos du chef du Service cantonal de la culture qui soutient financièrement l’organisation de ces colloques désormais bisannuels.

"Nombreux, note sans ambages Jacques Cordonier, sont les observateurs qui constatent que le Valais, fier de ses montagnes et de la verticalité de ses paysages, s’est en quelque sorte arrangé pour tourner le dos au Rhône, l’ignorer, ne plus l’entendre, ne plus le voir. Le considérer juste comme un ruban au centre de la Vallée dont l’eau s’écoule sans bruit."

D’où la nécessité de rendre le fleuve "plus visible et plus audible" au moment où les Valaisans sont en train de s’affairer à sa troisième correction historique, et de favoriser le travail des historiens et des chercheurs afin de "constituer, préserver, étudier et mettre en valeur les éléments du patrimoine culturel documentaire, mobilier et immatériel en lien avec le Rhône".


JPEG - 192.5 ko

Le Rhône sauvage dans la région de Finges, vu des environs de Loèche
(Photo : Emmanuel Reynard)


Responsable des Archives de l’État du Valais qui édite ce nouvel ouvrage dans sa collection des "Cahiers de Vallesia", Alain Dubois abonde dans le même sens. Ce soutien officiel à la recherche a en effet permis de créer les conditions-cadres d’une véritable "fabrique de l’histoire du Rhône", de contribuer à une meilleure connaissance du fleuve et de la plaine riveraine et de mieux appréhender les travaux entrepris pour améliorer la sécurité de ses riverains et redynamiser son écosystème.

Emmanuel Reynard, directeur de l’Institut de géographie et de durabilité de l’Université de Lausanne et président de l’association "Mémoires du Rhône", rappelle à ce propos que les débats qui ont ponctué la récente votation cantonale sur cette 3e Correction du Rhône ont largement démontré que ce fleuve "pourtant peu perceptible dans le paysage valaisan" ne laisse personne indifférent : "Pour certains, il faut lui redonner un peu plus de place, afin de lui permettre de mieux répondre aux attentes sécuritaires, sociales et écologiques, tout en répondant aux exigences de la Confédération en matière d’aménagement des cours d’eau. Pour d’autres, au contraire, il faut maintenir son cours actuel entre les digues afin de préserver les bonnes terres agricoles de la plaine si durement conquises un siècle plus tôt, notamment grâce aux améliorations foncières."

Ces visions diamétralement opposées démontrent aussi, précise le géographe, la nécessité d’aller de l’avant dans la recherche scientifique pour dépasser les approches purement émotionnelles, pour fournir les connaissances qui permettent de procéder aux meilleurs aménagements possibles, et donc aussi d’éclairer les débats politiques.


JPEG - 71.9 ko

Ouvrages emblématiques de la 1ère Correction du Rhône : les épis en maçonnerie sont disposés perpendiculairement au fleuve sur chaque rive, ici dans la région de Branson à Fully dans les années 1900.
(Source : Médiathèque Valais – Martigny, Ponts et chaussées)


Les 14 articles de cette nouvelle synthèse publiée sous le titre "Le Rhône, entre nature et société" se répartissent sous deux grandes têtes de chapitre : d’une part "le fleuve, la nature et la société", c’est-à-dire l’importance qu’il revêt pour les populations riveraines en termes de ressources ou de risques, et d’autre part "vivre avec le Rhône", avec une grande diversité de thèmes historiques, géographiques, sociologiques, techniques, littéraires, artistiques et autres.

Ces différents textes ont été rédigés par des spécialistes pour la plupart actifs dans des institutions de recherche, des musées, des administrations ou des bureaux d’étude. Mais Emmanuel Reynard est convaincu que cet ouvrage est "à la portée de tous, grâce notamment à une riche iconographie".

Il cite, entre autres exemples, les reconstitutions des trajectoires paysagères de la région comprise entre Sion et Martigny qui permettent de prendre la mesure des changements majeurs de la plaine du Rhône au cours des 150 dernières années marquées par la disparition de la presque totalité des zones humides de la plaine.

Tous les acteurs de cette publication menée sous le label "Mémoires du Rhône" ne vont certes pas s’arrêter en si bon chemin. Comme dit l’archiviste cantonal Alain Dubois, ces travaux ont mis en évidence de nombreuses terrae incognitae (territoires encore inconnus) qu’il s’agit d’explorer. Il pense entre autres à une meilleure connaissance de l’histoire des inondations mais aussi de la plaine naturelle, agricole et construite d’avant le 19e siècle : un pasteur vaudois l’avait un jour décrite comme un pays fertile où poussaient figues, amandes et grenades, ce qui ne ressemble en rien au territoire hostile décrit un peu plus tard par d’illustres voyageurs. Avis aux chercheurs.

Bernard Weissbrodt


EXTRAIT DU SOMMAIRE
Partie 1 – Le fleuve, la nature et les sociétés

- Dynamique hydrogéomorphologique et diversité végétale dans le delta du Rhône (France) de -10 000 ans à demain
- Die Wetteraufzeichnungen (1770-1812) des Weibels Johan Ignaz Inderschmitten aus Binn
- Caractérisation de l’aquifère superficiel de la plaine du Rhône entre Sierre et Évionnaz (Suisse)
- Le Bois-Noir, entre mythes, histoire et géomorphologie
- L’énigme du Tauredunum enfin résolue ?

Partie 2 – Vivre avec le Rhône

- Le réseau des stations hydrométriques fédérales, du glacier du Rhône au Léman
- Les franchissements du Rhône à Lyon, XIIe-XVIIIe siècles
- Les transformations paysagères de la plaine du Rhône – Analyse diachronique et cartographie historique (1840-2010)
- Entre source poétique et marais insalubres – Le Rhône ambigu des guides de voyage au XIXe siècle
- Die Rhone im Wallis in den Bildmedien
- De la lecture du paysage au projet territorial _ Le cas de la traversée de Sion par le Rhône
- Fleuve buissonnier : parcours de vie, histoires du Rhône – Un projet culturel en milieu hospitalier
- Analyse des facteurs contribuant à l’émergence d’une nouvelle gouvernance transfrontalière de l’eau : le cas du Rhône.


- Voir dans aqueduc.info la présentation du 1er volume "Le Rhône : dynamique, histoire et société"




Infos complémentaires

JPEG - 41.5 ko

Le Rhône, entre
nature et société

Textes réunis par
Emmanuel Reynard,
Myriam Évéquoz-Dayen
et Gilles Borel.
Cahiers de Vallesia, n° 29, 344 pages, 2015.
Éditeur : Archives de l’Etat du Valais, Sion
- Télécharger le prospectus de présentation



Depuis 2002, le groupe « Mémoires du Rhône » a développé des démarches pour favoriser les recherches interdisciplinaires sur le Rhône, son environnement et ses relations avec les riverains, dans la longue durée. Afin d’assurer leur pérennité, l’association "Mémoires du Rhône" a été créée en 2011.

Elle a pour objectifs de
- repérer, dans tous les domaines, les chercheurs dont l’activité concerne le Rhône dans son environnement naturel et humain
- mettre ces chercheurs en contact dans un réseau performant
- faire connaître les moyens de recherche disponibles, en Valais et ailleurs, sur le Rhône dans son environnement naturel et humain
- susciter des travaux qui exploitent, dans une perspective pluridisciplinaire, les résultats des divers domaines de recherche sur le Rhône


- Voir les différents articles consacrés par aqueduc.info aux activités de l’Association « Mémoires du Rhône »
Lire >>>

Mots-clés

Mot d’eau

  • Eau de dents

    "À Suse, qui est une capitale perse, il est une toute petite source qui fait perdre les dents à ceux qui s’y sont abreuvés. On y a pareillement gravé une épigramme qui exprime l’idée suivante : cette eau est excellente pour se laver, mais de la boire ébranle les dents jusque dans leurs racines et les fait tomber." (Vitruve, architecte romain, 1er s. av. J.-C.).

Glossaire

  • Hydrolienne

    Turbine hydraulique mise en mouvement par un courant d’eau fluvial ou marin (marée) permettant de transformer son énergie cinétique en énergie mécanique puis électrique par le biais d’un alternateur. Installée sous la surface de l’eau ou posée dans le lit d’un cours d’eau ou sur un fonds marin, l’hydrolienne offre un potentiel énergétique supérieur à celui d’une éolienne.


Contact Lettre d'information