AccueilRessourcesDans les livres

15 décembre 2009.

Le Rhône : dynamique, histoire et société

OUVRAGE COLLECTIF – Contributions les plus significatives aux (...)

OUVRAGE COLLECTIF – Contributions les plus significatives aux colloques « Mémoires du Rhône » de 2004 à 2008.

Voici une publication d’un très grand intérêt, à plus d’un titre. D’abord, elle s’attache à combler le vide des connaissances scientifiques sur le Rhône suisse. Ensuite, c’est une invitation lancée au milieu universitaire pour qu’il accorde une attention plus soutenue à la recherche sur un patrimoine fluvial à nul autre pareil. Enfin, cet ouvrage apporte la preuve, si besoin était, que tout cela ne peut se faire valablement qu’au travers d’une approche multidisciplinaire impliquant des scientifiques de tous bords, géographes, historiens, naturalistes, biologistes et autres.

Patrimoine oublié

Quand, au tournant du 21e siècle, a été lancé le projet d’une troisième correction du Rhône, il est apparu, note Emmanuel Reynard, directeur de l’Institut de géographie de l’Université de Lausanne et coéditeur scientifique de l’ouvrage, que les connaissances sur ce fleuve si familier aux Valaisans étaient somme toute très lacunaires : “Que savions-nous sur l’histoire du fleuve avant les corrections ? Sur l’évolution de la plaine alluviale ? Sur l’économie liée au fleuve ? Sur les relations que les sociétés ont entretenues au cours du temps avec le fleuve ?”

C’est alors qu’une poignée de scientifiques de toutes disciplines se sont regroupés, à l’enseigne de “Mémoires du Rhône” et d’une manière quelque peu informelle, pour tenter de confronter leurs connaissances indispensables à cette réappropriation du fleuve. Une telle démarche n’a rien d’abstrait : elle devrait d’une part permettre aux responsables de cette nouvelle correction du fleuve de mieux comprendre comment le Rhône a évolué au cours des siècles et d’autre part d’inciter ses riverains à revoir les images parfois erronées qu’ils s’en sont faites et à redonner vie au patrimoine de la plaine valaisanne, parfois délaissé pour celui de la montagne.

Les atouts de la pluridisciplinarité

Depuis 2004, ce groupe pluridisciplinaire a pris l’habitude d’organiser chaque année en décembre un colloque d’un jour sur l’une ou l’autre des thématiques rhodaniennes. L’ouvrage qui vient de paraître dans la collection des ‘Cahiers de Vallesia’ (éditée sous les auspices des Archives de l’État du Valais) propose précisément, sous la signature d’une bonne vingtaine de spécialistes, douze des contributions les plus significatives des cinq premiers colloques.

Tous s’accordent à dire que ces approches complémentaires sont sans doute la seule et bonne manière de dresser un tableau fidèle de l’histoire du fleuve et de ses sociétés riveraines. De plus, ces colloques ont ouvert la porte à une collaboration riche en promesses entre les communautés scientifiques française et suisse autour du bassin versant du Rhône.

Il reste beaucoup à faire, commente pour sa part Myriam Evéquoz-Dayen, archiviste à l’État du Valais et coéditrice scientifique de l’ouvrage. On a peu d’informations, dit-elle, sur l’histoire des inondations du Rhône dont on sait les dates des grands événements, mais dont on ignore à peu près tout de la périodicité et des impacts. L’étude de l’activité du fleuve et de ses variations apporterait des informations utiles sur son comportement. Et l’histoire des interventions sur le lit du Rhône permettrait d’en connaître un peu plus sur les savoir-faire des riverains d’alors. Quant au milieu rhodanien naturel, agricole ou construit d’avant le 19e siècle, cela reste véritablement une terre inconnue. Avis donc aux chercheurs ! (bw)


Extrait du sommaire

Partie 1 – Les méthodes d’analyse

- Le croisement d’approches naturalistes et historiques dans l’étude de l’histoire des fleuves : le cas du Rhône français
- Des sources pour l’étude du Rhône valaisan
- Les sources cartographiques pour l’histoire du Rhône valaisan

Partie 2 – Le Rhône naturel

- Le Rhône alpin sous l’angle de la géomorphologie : état des lieux
- Dynamique des paysages et qualité écologique de la plaine du Rhône en amont du Léman, de 1850 à 2003
- Observations sur la mise en place des sols récents dans la plaine alluviale du Rhône en amont du Léman

Partie 3 – Le Rhône et la société

- L’archéologie dans la plaine du Rhône
- Le Rhône valaisan et ses affluents à la fin du Moyen Âge : le témoignage des comptes de châtellenie et des règlements de conflits
- Histoire des aménagements du Rhône et de la plaine dans le Chablais
- Evolution de la plaine du Rhône suisse du début du XIXe siècle à nos jours : étude cartographique dans le Valais central
- Evolution des vulnérabilités des riverains du bas Rhône (France) du XVIIIe siècle à nos jours
- La mémoire du risque d’inondation : le cas du Rhône français

* L’ouvrage est assorti d’un essai de bibliographie en sciences humaines et naturelles sur le Rhône valaisan.




Infos complémentaires

JPEG - 5.3 ko

« Le Rhône : dynamique, histoire et société »
Ouvrage collectif
Cahiers de Vallesia n°21
Archives de l’Etat du Valais
Sion, 2009, 238 pages


:: Un travail de mémoire

“Dans l’imaginaire et le souvenir des Valaisans, le Rhône, même s’il est célébré dans les chants, demeure d’abord un adversaire, un danger. Au fil des corrections qui lui ont été « infligées » et des réaménagements successifs de la plaine qu’il parcourt, on s’est efforcé de le rendre invisible et inaudible. Il faut s’élever sur le coteau pour le voir, pour prendre conscience également de la force de la volonté de l’homme pour le transformer en un ruban gris-bleu, parfois brun, simplement dessiné dans l’espace bien davantage qu’il ne le modèle.

Dans la crainte que le Rhône lui a inspiré, le Valaisan en a parfois perdu la mémoire, il a voulu l’oublier. Les travaux de la Troisième correction du Rhône, celle qui a l’ambition de réconcilier durablement l’homme et le fleuve dans le respect du caractère de chacun, l’ont remis sur le devant de la scène et rouvert des débats, parfois vifs, entre nature et agriculture, entre dangers naturels et aménagement du territoire.”

Jacques Cordonier,
chef du Service de la culture de l’État du Valais

Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information