AccueilInfosOn en parle

5 juillet 2006.

Guerres de l’eau en Espagne ?

Le quotidien « El Païs » tire la sonnette d’alarme car, selon lui, (...)

Le quotidien « El Païs » tire la sonnette d’alarme car, selon lui, plusieurs régions d’Espagne seraient en train de se lancer dans une véritable « guerre de l’eau » : "Chaque communauté autonome veut contrôler ses ressources en eau, même si c’est absurde, au point de demander l’exclusivité sur des rivières qui passent aussi par d’autres régions. »

Le journal madrilène en appelle au bon sens : "L’eau est un bien précieux et rare en Espagne. Encore plus en cette période de sécheresse. La solidarité et la coopération interterritoriale doivent primer sur toutes les velléités nationalistes".

De fait, les communautés autonomes espagnoles sont en train de renégocier actuellement les conditions de leur statut d’autonomie avec le gouvernement Zapatero. « El Païs » explique que "le contrôle des rivières est devenu un enjeu de ces négociations", chaque région voulant s’assurer la priorité dans la gestion de l’eau. Ainsi, Murcie (dans le sud-est) serait en conflit avec la Castille-La Manche, car cette dernière refuserait de distribuer ses excédents à la communauté autonome de Murcie.

Pour le quotidien espagnol, "l’État doit absolument réaffirmer sa primauté dans la gestion de l’eau. Il devient urgent que le gouvernement fasse voter une loi qui fixe les compétences de chaque région en matière de planification hydraulique". (Sources : El Païs / Courrier International)




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau des Kennedy

    Celui qui pourra résoudre les problèmes de l’eau méritera deux Prix Nobel : un pour la paix et un pour la science. (John F. Kennedy) - Nous sommes témoins de quelque chose d’inédit : l’eau ne coule plus vers l’aval, elle coule vers l’argent. (Robert F. Kennedy)

Glossaire

  • La clepsydre

    C’est, comme le sablier, l’un des plus anciens instruments de mesure du temps qui passe. Il s’agissait le plus souvent d’un vase conique, percé d’un trou à sa base, laissant s’écouler l’eau goutte à goutte. Comme sa face interne comportait des graduations horaires, il suffisait d’observer le niveau de remplissage pour savoir combien d’heures s’étaient écoulées depuis le coucher du soleil.


Contact Lettre d'information