AccueilBloc-Notes

3 avril 2017.

Un tamis en graphène pour désaliniser l’eau de mer

Des chercheurs de l’Université anglaise de Manchester, connue (...)

Des chercheurs de l’Université anglaise de Manchester, connue depuis plusieurs années pour ses recherches sur le graphène, un matériau dérivé du graphite, ont annoncé dans la revue Nature Technology avoir développé des membranes d’oxyde de graphène capables notamment de filtrer l’eau de mer et d’en retenir le sel. Le potentiel de ce genre de tamis constitué d’atomes de carbone était déjà connu mais jusqu’ici ce dispositif une fois immergé s’était révélé instable. Les chercheurs ont maintenant trouvé un moyen de contrôler avec précision la taille nanoscopique des pores de ce treillis et leur découverte représente une importante avancée vers la mise au point de nouvelles technologies de désalinisation, moins gourmandes en énergie et meilleur marché. (Source : The University of Manchester)

- Jijo Abraham & al., "Tunable sieving of ions using graphene oxide membranes", Nature technology, 3 april 2017.




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information