AccueilInfosOn en parle

15 février 2017.

"Symbolisme. Sortilèges de l’eau" (expo)

Exposition temporaire à la Fondation Pierre Arnaud Lens (Valais) (...)

Exposition temporaire à la Fondation Pierre Arnaud
Lens (Valais) du 3 février au 21 mai 2017.

Cette nouvelle exposition de la Fondation Pierre Arnaud, sise à Lens sur le Haut-Plateau de Crans-Montana, s’inscrit dans son cycle d’expositions hivernales dédié aux mouvements artistiques qui essaimèrent en Europe dès 1800. C’est autour de la thématique de l’eau qu’elle présente cette fois-ci la diversité du mouvement symboliste et met en corrélation une centaine d’œuvres de peintres, sculpteurs, céramistes et autres artistes suisses et européens.

"L’artiste symboliste, lit-on dans le dossier de presse de l’exposition, ne pouvait qu’être envoûté par la multiple et mouvante essence de l’élément liquide – entre permanence et changement –, ses infinies variations poétiques, ses puissantes évocations mythiques et symboliques (…) À la fois surface et profondeur, pourvoyeuse de létalité ou de puissance vitaliste, opaque ou transparente, déferlante ou calme étendue, l’eau reflète aussi la forte polarisation qui anime le symbolisme, oscillant entre pessimisme noir et idéalisme, quête d’un nouveau langage formel ou retour aux sources pré-renaissantes, nostalgie et néophilie."

L’exposition Symbolisme. Sortilèges de l’eau s’accompagne d’un catalogue produit et diffusé par les Éditions Favre à Lausanne. Outre une présentation des oeuvres exposées, cet ouvrage explicite la fascination des eaux en Suisse par les artistes helvétiques, développe les cheminements entre poésie et beaux-arts en France et présente le symbolisme belge au travers du prisme de l’eau.

- Pour en savoir plus sur cette exposition (accès, heures d’ouverture, tarifs d’entrée, etc.), consulter le site de la Fondation Pierre Arnaud




Mots-clés

Glossaire

  • Éclusée

    Littéralement, c’est le volume d’eau qui s’écoule d’une écluse entre le moment où on l’ouvre et celui où on la referme. Appliqué à un barrage, le mot désigne l’opération qui consiste à relâcher une grande quantité d’eau dans une rivière en particulier lors des turbinages hydroélectriques. Ces opérations fréquentes se traduisent en aval par de soudaines et dangereuses crues artificielles et perturbent gravement les écosystèmes des cours d’eau d’aval. D’où l’importance des réglementations qui visent à en maîtriser les impacts.

Mot d’eau

  • Trop soif

    "Je suis un peu dans la situation d’un homme qui tire de l’eau goutte à goutte parce qu’il a trop soif pour attendre que le puits se remplisse" (F. Scott Fitzgerald, Lettre à H. Ober, 1936)


Contact Lettre d'information