AccueilInfosOn en parle

11 janvier 2006.

La Brévine menacée de pénurie d’eau potable

La vallée de La Brévine, dans le Jura neuchâtelois, est menacée de (...)

La vallée de La Brévine, dans le Jura neuchâtelois, est menacée de pénurie en eau potable. Selon les autorités communales locales, les nappes phréatiques alimentant les deux puits de captage de la vallée sont pour l’heure à leur niveau minimum. Le puits situé sur la commune de La Chaux-du-Milieu (NE), en particulier, fonctionne à 60% de sa capacité hivernale.

La sécheresse froide qui sévit depuis fin novembre perturbe la reconstitution des nappes phréatiques. Le problème n’est cependant pas nouveau. L’approvisionnement en eau potable est régulièrement menacé depuis l’été caniculaire de 2003, lequel a modifié apparemment le régime des eaux souterraines.

Les autorités locales de la vallée ont défini trois solutions alternatives permettant d’assurer l’approvisionnement en eau potable de la vallée en cas de difficultés. Il n’est pas question pour l’heure de les mettre en œuvre, elles ne sont actuellement envisagées qu’à titre préventif. (Source : ATS)




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information