AccueilInfosOn en parle

10 février 2009.

L’eau, problème n°1 du Darfour

Les Nations Unies et les grandes puissances ne s’attaquent pas aux (...)

Les Nations Unies et les grandes puissances ne s’attaquent pas aux vraies causes de la crise du Darfour, entre autres la pénurie d’eau et le sous-développement. C’est en tout cas le point de vue, défendu lors d’une conférence à l’Université américaine du Caire, par Jeffrey Sachs, conseiller du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. « Les diplomates comme les stratèges militaires et politiques discutent du problème sous l’angle de la stratégie, du maintien de la paix, de la géopolitique et autres, mais pas sous celui de l’eau et du développement ».

Jeffrey Sachs, par ailleurs directeur de l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia à New York, explique que les populations nomades et pastorales du nord du Darfour, en manque d’eau, ont été contraintes de se déplacer vers le sud. Elles y ont trouvé des populations sédentaires qu’elles ont tenté d’éliminer pour s’approprier leurs ressources en eau. C’est peut-être une explication simpliste, dit-il, mais elle n’est pas fausse.

Il raconte aussi avoir été invité un jour à l’ONU pour une réunion urgente sur les problèmes d’eau au Darfour, mais en fait il s’agissait seulement de savoir comment on allait pouvoir ravitailler les 26’000 casques bleus que l’on s’apprêtait à envoyer sur place. Il dit avoir eu beau insister sur le fait que sept millions de personnes étaient concernées par ce problème, rien il n’a pas été écouté.

En juillet 2008, dans l’hebdomadaire Newsweek, Jeffrey Sachs avait déjà attiré l’attention sur l’émergence de nouvelles crises dues, comme au Darfour, à la pénurie croissante d’eau dans les régions semi-arides. Les migrations de populations déclenchent des tensions. Ces conflits ne sont pas forcément inévitables mais ils sont souvent exacerbés par l’attitude démagogique de certains politiciens et alimentés par le désespoir. « Ceux qui observent la situation du dehors, dit-il, ont tendance à expliquer la violence par des arguments religieux, culturels et politiques. Mais ils en négligent les causes sous-jacentes : l’eau, la nourriture et le travail. » (Sources : agences, Newsweek)




Mots-clés

Glossaire

  • Drainage

    En hydrologie, c’est l’écoulement naturel de l’eau vers un cours d’eau. Mais le mot s’applique le plus souvent à l’évacuation artificielle des eaux superficielles d’un terrain par le biais de fossés, de canaux ou de systèmes de pompage. Cela permet notamment d’assainir des zones marécageuses, d’assurer une humidité optimale des espaces agricoles ou de renforcer la stabilité des sols.

Mot d’eau

  • La vie, c’est une eau ...

    “La vie n’est pas ce que tu crois. C’est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-la. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu’on grignote, assis au soleil. Ils te diront tout le contraire parce qu’ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas.” (Jean Anouilh, Antigone, 1944)


Contact Lettre d'information