AccueilBloc-Notes

17 novembre 2017.

"L’eau, la nouvelle obsession de la Chine"

Ces derniers mois, Pékin a refusé de livrer des données à l’Inde sur (...)

Ces derniers mois, Pékin a refusé de livrer des données à l’Inde sur le flux du Brahmapoutre, provoquant des inondations meurtrières en aval, rapporte le journal Le Temps, dans son édition du vendredi 17 novembre 2017. Si la Chine met à exécution son projet de détourner une partie des eaux de ce fleuve pour irriguer ses champs, on peut s’attendre à ce que l’eau devienne une source de conflit récurrente entre les deux géants asiatiques. Le journal rappelle aussi les grands et coûteux travaux qu’elle entreprend à l’interne pour détourner massivement les eaux du Yangtze, du sud du pays vers Pékin et vers les plaines arides du nord-est du pays.



Mots-clés

À paraître

Agenda

Glossaire

  • Eau de Javel

    Appellation populaire, du nom d’un quartier parisien, d’une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium, de couleur jaunâtre et à forte odeur de chlore, souvent employée, diluée dans l’eau, comme désinfectant, détachant ou décolorant. De nombreux produits ménagers de nettoyage, de lessive et de vaisselle en contiennent à des concentrations variables. Elle est également utilisée pour la potabilisation de l’eau, dans les piscines, dans les stations d’épuration et dans l’industrie, notamment dans les papeteries.

Mot d’eau

  • La communauté, nappe souterraine

    “La communauté est une nappe affective souterraine et chacun boit la même eau à cette source et à ce puits qu’il est lui-même – mais sans le savoir, sans se distinguer de lui-même, de l’autre ni du Fond.” (Michel Henry, "Phénoménologie matérielle", 1990)


Contact Lettre d'information