AccueilBloc-Notes

14 mai 2019.

L’eau du robinet a toujours la cote

L’eau du robinet jouit encore et toujours d’une grande popularité (...)

L’eau du robinet jouit encore et toujours d’une grande popularité en Suisse. Les trois-quarts de la population en boivent régulièrement et trois personnes sur six en consomment plusieurs fois par jour. Les femmes boivent de l’eau du robinet un peu plus souvent que les hommes. Ce sont là quelques-unes des données d’un sondage représentatif mené par gfs-zürich en avril 2019 pour le compte de la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE). 14 % seulement des personnes interrogées indiquent qu’elles n’en consomment « jamais » ou « rarement ».

Raisons principales les plus souvent avancées en faveur de la consommation d’eau du robinet : son goût agréable, sa grande qualité, son prix abordable et sa grande disponibilité. Cependant un nombre important (30 %) des personnes interrogées ne cache pas ses inquiétudes quant au maintien de la qualité de l’eau potable en raison des pratiques de l’agriculture intensive (pesticides, lisier) et des risques dus aux pollutions en général. D’où l’importance, disent-elles, d’une protection préventive des ressources en eau.

- Site web de la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE)




Mots-clés

Mot d’eau

  • L’eau de Lao-Tseu

    Parmi toutes les choses du monde, il n’en est point de plus molle et de plus faible que l’eau, et cependant, pour briser ce qui est dur et fort, rien ne peut l’emporter sur elle. Pour cela rien ne peut remplacer l’eau. Ce qui est faible triomphe de ce qui est fort ; ce qui est mou triomphe de ce qui est dur. Dans le monde il n’y a personne qui ne connaisse [cette vérité], mais personne ne peut la mettre en pratique. (Lao-Tseu, "Tao Te King", LXXVIII.)

Glossaire

  • Source « améliorée »

    Cette notion est utilisée par l’OMS pour désigner une installation d’approvisionnement en eau qui, de par la nature de sa construction, protège l’eau de façon satisfaisante de toute contamination extérieure, en particulier des matières fécales. Les sources améliorées incluent : l’eau courante sous canalisation alimentant le domicile, les forages ou puits tubulaires, les puits creusés protégés, les sources protégées et les citernes d’eau de pluie. L’eau en bouteille ne figure pas dans cette liste car la quantité d’eau ainsi fournie est limitée.


Contact Lettre d'information