AccueilBloc-Notes

5 avril 2017.

Du perchlorate dans une nappe phréatique genevoise

Des traces de perchlorate, "anormalement élevées, mais sans risques (...)

Des traces de perchlorate, "anormalement élevées, mais sans risques avérés pour la santé des consommateurs", ont été relevées par le laboratoire cantonal dans des échantillons d’eau prélevées dans la nappe phréatique du Genevois qui constitue la plus importante réserve en eau potable souterraine du canton, entre Arve et Rhône. Les Services industriels ont alors décidé de s’approvisionner en eau uniquement dans le lac Léman en attendant que les recherches permettent d’identifier la source de cette pollution. Les perchlorates, que l’on ne trouve que rarement à l’état naturel, sont principalement utilisés comme oxydant dans les munitions d’armes à feu et d’engins pyrotechniques, mais aussi dans les dispositifs d’airbags. (Source : communiqué SIG)




Mots-clés

À paraître

Agenda

Glossaire

  • Eau de Javel

    Appellation populaire, du nom d’un quartier parisien, d’une solution aqueuse d’hypochlorite de sodium, de couleur jaunâtre et à forte odeur de chlore, souvent employée, diluée dans l’eau, comme désinfectant, détachant ou décolorant. De nombreux produits ménagers de nettoyage, de lessive et de vaisselle en contiennent à des concentrations variables. Elle est également utilisée pour la potabilisation de l’eau, dans les piscines, dans les stations d’épuration et dans l’industrie, notamment dans les papeteries.

Mot d’eau

  • La communauté, nappe souterraine

    “La communauté est une nappe affective souterraine et chacun boit la même eau à cette source et à ce puits qu’il est lui-même – mais sans le savoir, sans se distinguer de lui-même, de l’autre ni du Fond.” (Michel Henry, "Phénoménologie matérielle", 1990)


Contact Lettre d'information