AccueilBloc-Notes

5 avril 2017.

Du perchlorate dans une nappe phréatique genevoise

Des traces de perchlorate, "anormalement élevées, mais sans risques (...)

Des traces de perchlorate, "anormalement élevées, mais sans risques avérés pour la santé des consommateurs", ont été relevées par le laboratoire cantonal dans des échantillons d’eau prélevées dans la nappe phréatique du Genevois qui constitue la plus importante réserve en eau potable souterraine du canton, entre Arve et Rhône. Les Services industriels ont alors décidé de s’approvisionner en eau uniquement dans le lac Léman en attendant que les recherches permettent d’identifier la source de cette pollution. Les perchlorates, que l’on ne trouve que rarement à l’état naturel, sont principalement utilisés comme oxydant dans les munitions d’armes à feu et d’engins pyrotechniques, mais aussi dans les dispositifs d’airbags. (Source : communiqué SIG)




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information