AccueilBloc-Notes

31 mars 2017.

Des tonnes de munitions gisent dans le Léman genevois

L’immersion volontaire de munitions non utilisées était pratique (...)

L’immersion volontaire de munitions non utilisées était pratique courante, après la Seconde guerre mondiale notamment, y compris dans les lacs suisses. Le Léman genevois n’y a pas échappé, rappelle La Tribune de Genève qui consacre un dossier à la présence "encombrante et méconnue" de munitions dont une entreprise privée et l’armée se sont jadis débarrassées non sans l’aval des autorités de l’époque. Le gouvernement cantonal se veut aujourd’hui rassurant : il n’y aurait pas de risque de contamination des eaux. Mais en l’absence d’études sérieuses sur ces dépôts encore mal localisés, la question est posée : serait-il raisonnable, dans ces conditions, d’ouvrir en ces lieux un vaste chantier comme celui d’une traversée du lac ?




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information