AccueilBloc-Notes

24 novembre 2021.

Des chiens renifleurs de fuites

Pour traquer les fuites de son réseau d’eau - 3000 km de (...)

Pour traquer les fuites de son réseau d’eau - 3000 km de canalisations pour livrer chaque année 100 millions de mètres cubes d’eau potable à plus d’un million d’habitants - et en plus des outils tels des détecteurs acoustiques généralement utilisés pour ce type de recherches , la Société Eau de Marseille Métropole (SEMM) a testé une nouvelle méthode et fait appel pour cela à deux bergers allemands accompagnés de leurs maîtres-chiens.

Cette solution semble particulièrement intéressante dans les zones difficiles d’accès ou lorsque les canalisations sont de très grand diamètre. Recourir à des chiens entraînés à détecter la présence de chlore, même en faible quantité, permet alors de repérer des fuites peu perceptibles jusque-là avec les techniques traditionnelles.

La phase de tests s’étant révélée concluante, l’entreprise envisage de mettre sur pied dès le printemps 2022 et de façon permanente une véritable brigade canine anti-fuites. (Source : Société Eau de Marseille Métropole)

- Voir sur youtube, la vidéo : À Marseille, la détection des fuites d’eau a du chien ! (Gomet’Media)



Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information