AccueilBloc-Notes

27 mars 2018.

Ces vilains petits canards dans la baignoire

Des chercheurs de l’Institut fédéral sur l’eau (Eawag), de l’EPF de (...)

Des chercheurs de l’Institut fédéral sur l’eau (Eawag), de l’EPF de Zurich et de l’Illinois-University se sont intéressés de près à la menace que présentent pour la santé des enfants les canards de bain, apparemment inoffensifs. Pourquoi donc ? "Parce qu’ils sont à l’interface entre eau potable, plastiques, pollutions exogènes et personnes sensibles." C’est que le climat des salles de bain, chaud et humide, crée des conditions idéales pour le développement de bactéries et de champignons à l’intérieur même des jouets. Des germes potentiellement pathogènes, entre autres des légionnelles, ont été observés dans 80% des canards jaunes découpés et analysés en laboratoire : c’est le caoutchouc des jouets qui leur sert de nourriture. Faut-il alors bannir les canards de bain ? Il faudrait peut-être commencer, disent les chercheurs, par durcir la réglementation sur les polymères, souvent de piètre qualité, qui sont utilisés dans leur fabrication.




Mots-clés

Agenda

Mot d’eau

  • "N’offrez l’eau qu’aux enfants"

    “Quand vous voyez votre voisin à table verser du vin en son verre, ne vous hâtez pas à y verser de l’eau. Pourquoi voulez-vous noyer la vérité ? Il est vraisemblable que votre voisin sait mieux que vous ce qui lui convient. Peut-être il n’aime pas l’eau : peut-être il n’en veut mettre que quelques gouttes par complaisance pour la mode : peut-être il ne veut pas qu’un autre observe combien peu il en met dans son verre. Donc, n’offrez l’eau qu’aux enfants. C’est une fausse complaisance et bien incommode.” (Benjamin Franklin, Lettre à l’Abbé Morellet, (...)

Glossaire

  • Aquifère

    Ensemble solide et délimité de roches perméables - sable, gravier, roches fissurées ou calcaires - contenant une zone dans laquelle l’eau constituée en nappe souterraine peut circuler librement et y être captée. On distingue plusieurs types d’aquifères en fonction notamment de leur structure géologique qui conditionne la vitesse d’écoulement de l’eau (de quelques mètres par jour à plusieurs centaines de mètres par heure).


Contact Lettre d'information