Accueil

Bloc-Notes

Informations en bref et en vrac


Informations en bref et en vrac


100
May 15

"L’eau en crise : la Suisse s’engage"

Dans un diaporama disponible en ligne, la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC) présente les grandes lignes de ses engagements en faveur de l’accès à l’eau potable, d’installations sanitaires adaptées et d’une répartition équitable. Le bon usage et la protection des ressources en eau est l’un des plus grands défis auxquels l’humanité est aujourd’hui confrontée : les besoins ne cessent d’augmenter de par le monde, mais les réserves sont limitées et la disponibilité stagne. En souscrivant aux 17 objectifs des Nations Unies pour le développement durable, la Suisse s’est déclarée prête à apporter une contribution significative à leur réalisation d’ici 2030, notamment dans le domaine de l’accès à l’eau. Exemples au Liban, en Ukraine, au Tchad et en République démocratique du Congo, et chez les réfugiés rohingyas au Bangla Desh.

- Voir le diaporama L’eau en crise sur le site de la DDC


May 14

L’eau du robinet a toujours la cote

L’eau du robinet jouit encore et toujours d’une grande popularité en Suisse. Les trois-quarts de la population en boivent régulièrement et trois personnes sur six en consomment plusieurs fois par jour. Les femmes boivent de l’eau du robinet un peu plus souvent que les hommes. Ce sont là quelques-unes des données d’un sondage représentatif mené par gfs-zürich en avril 2019 pour le compte de la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE). 14 % seulement des personnes interrogées indiquent qu’elles n’en consomment « jamais » ou « rarement ».

Raisons principales les plus souvent avancées en faveur de la consommation d’eau du robinet : son goût agréable, sa grande qualité, son prix abordable et sa grande disponibilité. Cependant un nombre important (30 %) des personnes interrogées ne cache pas ses inquiétudes quant au maintien de la qualité de l’eau potable en raison des pratiques de l’agriculture intensive (pesticides, lisier) et des risques dus aux pollutions en général. D’où l’importance, disent-elles, d’une protection préventive des ressources en eau.

- Site web de la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE)


Apr 29

Une nouvelle App pour un Léman propre

L’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL) annonce le lancement d’une application Net’Léman et d’un kit de nettoyage ad hoc afin d’encourager les actions individuelles et collectives pour lutter contre l’abondance des déchets dans les milieux naturels autour du Léman. Pour mémoire : les grands nettoyages du lac régulièrement organisés depuis 2005 ont permis jusqu’ici de récolter une bonne centaine de tonnes de déchets en tous genres grâce à la participation de plongeurs et volontaires à terre de tous âges et horizons. Grâce à ce nouvel outil numérique, il sera plus facile de collecter, de trier et de compter les déchets ramassés et de partager le résultat de sa pêche. Chaque participant pourra ainsi voir où ont eu lieu les autres nettoyages et les résultats de chaque action. Il aura également à sa disposition un grand nombre d’informations sur les différents types de déchets, sur la manière de les trier et sur les points de collecte à proximité.

Afin de concrétiser ce projet, l’ASL lance également une campagne de financement participatif ouverte jusqu’au 24 mai via la plateforme SIG-Impact.


Apr 25

Un tsunami sur le Léman

VIENT DE PARAÎTRE. En 2010, deux géologues de l’Université de Genève, Stéphanie Girardclos et Katrina Kremer, en campagne sur le Léman, découvrent une anomalie sédimentaire dans les profondeurs du lac. Seul un événement extraordinaire, hors norme, a pu la provoquer. En quelques instants, une énigme vieille de 1500 ans, une légende pour beaucoup, devient un fait scientifique avéré. Comme en témoigne un manuscrit du Moyen Age, c’est bien un tsunami qui a dévasté les rivages du plus grand lac d’Europe occidentale faisant des centaines de victimes. Mais que s’est-il donc passé en cette année 563 ? Et surtout se pourrait-il que cela se reproduise un jour ? [1]

JPEG - 51.6 ko

Pierre-Yves Frei et Sandra Marongiu
Un tsunami sur le Léman
Presses polytechniques
et universitaires romandes (PPUR),
Lausanne, 2019, 192 pages.


Apr 4

Le Merleau d’Or 2019 récompense sept vidéos

C’est au Musée Gutenberg de Fribourg que la Société suisse de l’industrie du gaz et de l’eau (SSIGE) a choisi de remettre cette année les différents prix de la 6e édition de son Merleau d’Or, un concours ouvert à des classes d’écoles secondaires pour des clips vidéo sur les enjeux de l’eau potable.

JPEG - 179.2 ko
Le premier prix toutes catégories a récompensé la réalisation d’une classe du Cycle
d’Orientation de la Veveyse (Châtel-Saint-Denis) pour "L’eau, source de vie". (Photo SSIGE)

Cette année la SSIGE et les parrains de cette 6e édition placée sous le thème de "L’eau au fil des rencontres" avaient reçu une bonne cinquantaine de vidéos réalisées par des classes des niveaux secondaires I et II de quatre cantons romands, dont une classe fribourgeoise de langue allemande. Le jury composé de spécialistes de la distribution d’eau et de la communication a mis en évidence l’originalité des scénarios, la bonne qualité des prises de vues et du montage. Il a également apprécié l’investissement des élèves et de leurs professeurs.

Les Merleau d’argent, jugés d’un excellent niveau, ont été décernés à deux établissements vaudois de Vevey et de La-Tour-de-Peilz. Ce dernier reçoit aussi un Merleau de bronze tout comme une école jurassienne de Bassecourt.

Les sept clips lauréats (dont le Merleau d’Or ci-dessus)
peuvent être visionnés sur la plateforme d’information de la SSIGE.




Chargement en cours...


Contact Lettre d'information