AccueilInfosOn en parle

30 mai 2011.

La France renforce sa lutte contre les résidus de médicaments dans l’eau

Les ministères français de l’écologie et de la santé ont présenté (...)

Les ministères français de l’écologie et de la santé ont présenté leur premier plan national pour lutter contre les résidus de médicaments dans l’eau. Objectifs : évaluer les risques liés à la présence dans l’eau de substances médicamenteuses et leurs conséquences possibles pour les écosystèmes et la population et engager des actions de réduction de ces dispersions médicamenteuses.

Pour mémoire, les médicaments sont des molécules fabriquées pour être biologiquement très actives. Lorsqu’ils sont pris par une personne ou administrés à des animaux, une partie de leurs substances n’est pas entièrement dégradée dans l’organisme. Ces résidus médicamenteux seront alors excrétés dans les selles et les urines et finissent dans les réseaux d’eaux usées et dans l’environnement. Certains consommateurs jettent également des médicaments directement dans les eaux usées domestiques plutôt que de les rapporter dans une pharmacie pour leur recyclage.

Une étude publiée en début d’année par l’Agence nationale de sécurité sanitaire montre qu’un quart des échantillons d’eau testés contiennent des traces de médicaments ou de produits vétérinaires (antibiotiques, antidépresseurs, antiépileptiques, anxiolytiques, bêtabloquants, hormones, antiparasitaires, etc.). En France, sur près de 30’000 tonnes de médicaments non utilisés par an, seules 13’000 tonnes sont récupérées dans les pharmacies.

Certes les quantités mesurées sont infimes, de l’ordre du nanogramme (milliardième de gramme) par litre, mais les conséquences environnementales et sanitaires sont encore mal connues. Certains effets de résistance bactérienne dans l’environnement sont par exemple mis en évidence. Il est donc essentiel d’évaluer le risque éventuel lié à la présence de ces molécules, tant pour l’homme que pour les écosystèmes, et d’engager des actions de réduction de ces dispersions médicamenteuses.

Une lutte sur trois fronts

Le Plan national sur les résidus de médicaments dans l’eau, élaboré par les ministères en charge de l’Écologie et de la Santé, s’articule autour de trois axes principaux :
- évaluer les risques, entre autres par des campagnes de mesures des résidus de médicaments dans les eaux, par une surveillance accrue notamment des rejets hospitaliers et des effluents d’élevages afin d’identifier les principales sources de contamination ;
- définir des mesures de gestion à court terme, en matière par exemple de sensibilisation du public au bon usage des médicaments et de renforcement des filières de récupération et d’élimination des médicaments non utilisés ;
- développer les connaissances scientifiques et techniques relatives à la présence, au devenir et aux effets des résidus de médicaments sur l’environnement et la santé humaine. (Source : ministères français de l’écologie et de la santé)


- En savoir plus sur le site du Ministère français de l’Écologie




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information