AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2011

20 janvier 2011.

Épuration des eaux et micropolluants : essais concluants à Lausanne

La Ville de Lausanne a mené depuis 2009, dans la station (...)

La Ville de Lausanne a mené depuis 2009, dans la station d’épuration des eaux (STEP) de Vidy, des essais pilotes pour tenter d’identifier des procédés performants pour l’élimination des micropolluants. Essais annoncés concluants : les traitements effectués - d’une part l’ozonation puis la filtration sur sable et d’autre part l’adsorption sur charbon actif en poudre puis ultrafiltration membranaire - se sont révélés nettement plus efficaces que les procédés conventionnels. Ils ont en effet permis d’éliminer une majeure partie des micropolluants analysés. Conclusion : ces deux technologies peuvent être mises en œuvre dans la plupart des STEP.

Plus de 30’000 substances organiques de synthèse sont couramment utilisées en Suisse. Beaucoup d’entre elles, notamment des résidus de médicaments, des produits de soins corporels, des détergents, des biocides et des pesticides sont directement évacués dans les eaux usées. Ces substances peuvent être dangereuses pour l’environnement à très faible concentration, d’où leur appellation de micropolluants. Ils ne sont qu’en partie retenus dans les stations d’épuration conventionnelles et se retrouvent ainsi dans les eaux de surface. Les effets à long terme sur la santé humaine ne sont pas encore connus.

JPEG - 8.6 ko
La STEP de Vidy
(photo Ville de Lausanne)

La Ville de Lausanne a profité de la rénovation en cours de la STEP de Vidy pour s’attaquer de front à ce problème et s’est jointe pour cela au projet « Stratégie Micropoll » de l’Office fédéral de l’environnement, avec pour objectifs non seulement d’évaluer les procédés techniques les plus efficaces pour éliminer les micropolluants, mais aussi d’en déterminer les coûts et les besoins énergétiques.

Selon l’Office fédéral de l’environnement OFEV), les essais de Vidy confirment en tout cas la possibilité technique d’éliminer des micropolluants dans les eaux usées à un taux d’au moins 80% et qu’une étape supplémentaire d’épuration peut être intégrée à des installations existantes. Ce projet-pilote a également confirmé les estimations des coûts et de la consommation d’énergie faites au niveau national. (Source : Ville de Lausanne et OFEV)


Pour en savoir plus :
- ‘Micropolluants et leurs essais pilotes’ sur le site de la Ville de Lausanne
- Projet ‘Stratégie MicroPoll’ sur le site de l’OFEV




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information