AccueilBloc-Notes

12 juillet 2020.

Des traces de chlorothalonil dans de l’eau en bouteilles

La SonntagsZeitung, le plus important des journaux suisses (...)

La SonntagsZeitung, le plus important des journaux suisses alémaniques du dimanche, a révélé (*) que des chercheurs de l’Institut fédéral des Sciences et technologies de l’eau (Eawag) avaient découvert des traces de chlorothalonil dans une bouteille d’eau minérale de la marque française Evian. La quantité de résidus trouvés (6 nanogrammes par litre) est certes bien inférieure à la limite légale (0,1 microgramme par litre) et n’est pas nuisible à la santé, mais la présence, dans une eau de boisson embouteillée, de ce pesticide interdit depuis peu en Suisse et dans l’Union européenne a néanmoins valeur de signal d’alarme.

Juliane Hollender, l’une des co-auteurs de cette étude (**) citée par le journal zurichois, explique que "jusqu’à présent, les chercheurs supposaient que les résidus de chlorothalonil ne se trouvaient que dans les zones d’agriculture intensive", mais que maintenant et pour la première fois, "des mesures ont également été effectuées dans des endroits où il n’y a pratiquement pas d’agriculture ou seulement des pâturages". Pour le moment, l’origine de ces traces de pesticides n’est pas clairement établie mais cette découverte semble renforcer les soupçons selon lesquels les résidus de chlorothalonil seraient plus répandus qu’on ne le croit. Sans parler des effets inconnus de leur dégradation à plus ou moins long terme.

Si cette information a de quoi surprendre les experts, c’est non seulement parce que l’eau d’Evian est utilisée comme une eau de référence pour le calibrage des instruments de mesure dans les laboratoires, mais aussi parce que l’entreprise Evian, qui appartient au groupe agroalimentaire français Danone, collabore depuis une vingtaine d’années avec des agriculteurs locaux et plusieurs communes de Haute-Savoie afin de prévenir tout risque de pollution sur le territoire qui renferme les sources d’eau minérale naturelle. (bw)


* Mischa Aebi, Evian verliert seine Unschuld,
SonntagsZeitung, 12 Juli 2020. Voir >

** Karin Kiefer & al., Chlorothalonil transformation products in drinking water resources : Widespread and challenging to abate, in Water Research, 183 (2020). Voir >




Mots-clés

Glossaire

  • Amphibie

    Ce mot d’origine grecque signifie « double vie » et s’applique à des animaux et à des végétaux vivant dans l’eau mais capables en même temps de se développer hors de l’eau. C’est le cas des amphibiens (grenouilles, salamandres, etc.), mais aussi de certains mammifères (phoques, hippopotames, crocodiles, castors, etc.) et de quelques poissons et insectes. Les plantes amphibies, tels les nénuphars, ont une partie immergée et une autre émergée, parfois flottante ; certaines peuvent s’adapter à d’importantes variations du niveau d’eau.

Mot d’eau

  • Tout peut aisément s’expliquer ...

    « Tout ce qu’on voit encore se développer dans les airs et naître au-dessus de nous, tout ce qui se forme dans les nuages, tout enfin, neige, vents, grêle, gelées, et le gel si puissant qui durcit le cours des eaux et ralentit ou arrête ça et là la marche des fleuves, tout cela peut aisément s’expliquer, ton esprit n’éprouvera aucune peine à en comprendre les causes et à en pénétrer le secret, du moment que tu connais bien les propriétés des atomes. » (Lucrèce, 1er s. av.J.C.)


Contact Lettre d'information