AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2009

janvier 2009.

eaux@gruyère

24 janvier-19 avril 2009, Château de Gruyères (Fribourg) - Expo (...)

24 janvier-19 avril 2009, Château de Gruyères (Fribourg) - Expo photos Michel Roggo

Le photographe fribourgeois Michel Roggo, bien connu au-delà des frontières suisses grâce à ses travaux et reportages publiés notamment dans ‘Géo’ ou ‘Terre Sauvage’, s’en est allé à la recherche des richesses naturelles et des lieux emblématiques du pays gruérien, en particulier de ses sources et de ses rivières.

Sa vision de l’eau, il la présente actuellement au Château de Gruyères sous la forme d’une quarantaine de photographies et d’une projection originale résumées sous le titre « eaux@gruyère ».

Commentaire de Raoul Blanchard, conservateur du musée : « ses prises de vue nous révèlent un étonnant théâtre aquatique, sur et sous l’eau, entre vie bouillonnante, harmonie et splendeur visuelle ».

Michel Roggo a par ailleurs publié récemment un recueil d’images littéralement pêchées dans l’univers immergé, secret et silencieux des poissons. On y découvre de véritables paysages, écrit notamment Pierre-Pascal Rossi dans le texte qui sert de contrepoint au travail du photographe : « Fantastiques et mouvants - émouvants -, partagés entre lumière et ténèbres, animés d’ombres et de métamorphoses lumineuses, où rien n’est définitif, où tout se meut et se transforme en permanence ». (« Eau douce », Collection L’oeil ouvert, Editions Slatkine, Genève, 2008, 168 photographies)

- ’eaux@gruyère’ sur le site du Château de Gruyères
- Le site web de Michel Roggo




Infos complémentaires

Photo Michel Roggo

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information