AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2006

15 décembre 2006.

Zone alluviales, méconnues et pourtant si proches !

"Du glacier ... à la saulaie" : voilà un livre, magnifiquement (...)

"Du glacier ... à la saulaie" : voilà un livre, magnifiquement illustré, où le WWF invite le public de Suisse romande à partir à la découverte des zones alluviales proches de chez lui. Voir la nature de près et avec ses propres yeux, c’est encore et toujours la meilleure façon de comprendre - et ensuite de soutenir - la préservation de ces milieux certes protégés en Suisse depuis bientôt une quinzaine d’années, mais toujours "vulnérables, fragiles et magnifiques".

JPEG - 19 ko
© www.ch

Par zone alluviale, il faut comprendre des milieux naturels particuliers dont la biodiversité, extrêmement riche, dépend des crues et des variations des niveaux d’eau comme les torrents de montagnes, les alluvions mises à nu par le retrait d’un glacier, ou les rivières de plaines aux méandres intacts. L’alternance de la présence et de l’absence d’eau crée à la longue une véritable mosaïque de paysages dans lesquels d’innombrables animaux et végétaux peuvent s’installer durablement.

Les zones alluviales de Suisse, protégées par une loi fédérale depuis 1992, ont presque totalement disparu en raison des travaux de correction entrepris depuis le milieu du 19e siècle. Il existe aujourd’hui un inventaire fédéral comprenant plus de 300 zones alluviales, dont une soixantaine en Suisse romande, réparties très irrégulièrement (5 à Genève, une quinzaine dans le Valais romand, une seule dans le Jura et dans le canton de Neuchâtel).

Le WWF, qui s’engage depuis longtemps en faveur de la sauvegarde de ces zones, note qu’elles sont parfois très fréquentées comme lieux de loisirs et de détente, « mais le public ignore trop souvent qu’il s’agit de milieux naturels particulièrement précieux et délicats ». L’organisation écologiste est cependant persuadée que ces zones alluviales ne seront vraiment protégées que si le public qui les fréquente apprend à mieux les connaître et à mieux comprendre à quelles conditions elles peuvent véritablement subsister et se développer.

L’ouvrage publié par le WWF n’est pas destiné aux seuls naturalistes avertis. C’est en quelque sorte un ouvrage initiatique. A travers les photographies soignées qui mettent en évidence la beauté intrinsèque des paysages et des rivières, il permet d’appréhender les particularités et originalités de chaque zone. Les explications sur l’importance et le fonctionnement de ces écosystèmes sont à la portée de tout un chacun. Au fil des pages, on comprend alors assez facilement les menaces dont ces milieux font l’objet et les protections dont ils ont besoin.

L’ouvrage signé Stéphane Cuennet, journaliste, et Maurice Robadey, photographe, engage à la découverte de 15 des plus belles zones alluviales de Suisse romande, du glacier de Zinal en Valais au Vallon de la Laire dans le canton de Genève, en passant par la Lomenne, le long du Doubs jurassien, la saulaie de Broc dans le canton de Fribourg, ou encore l’embouchure de l’Aubonne sur la Côte vaudoise.

On lira également avec beaucoup d’attention toute une série de petits encadrés, à l’instar de celui consacré à l’apron du Doubs, une espèce de poisson très rare que l’on ne trouve dans nul autre cours d’eau suisse, et qui vivait déjà dans cette rivière jurassienne lorsque celle-ci faisait partie du bassin du ... Danube, il y a de cela quelques millions d’années ! (bw)




Infos complémentaires

:: Verbatim

« Ce livre est le résultat d’une enquête : le WWF voulait connaître l’état des zones alluviales de Suisse romande, 10 ans après l’entrée en vigueur de la législation destinée à les protéger. Une série de visites sur le terrain nous a montré combien ces milieux étaient encore vulnérables, fragiles et magnifiques. La question s’est alors très vite posée : que faire de nos observations ?

Au cours de cette enquête, je me suis aperçue que l’expression de "zone alluviale d’importance nationale" était une notion un peu rébarbative confinée au jargon administratif. Qu’il était temps de faire découvrir au public que ces zones protégées sont les dernières rivières sauvages de Suisse et les dernières rives de lac encore non construites. Qu’elles ne seront vraiment protégées que si chacun les connaît mieux, voire en tombe amoureux... »

Extrait de la préface,
Catherine Martinson

:: Référence

"Du glacier à la saulaie,
zones alluviales
de Suisse romande"

Textes :
Stéphane Cuennet,
Photographies :
Maurice Robadey.
Éditions Nicolas Junod, Genève, 2006, 128 pp.

:: Lien

www.wwf.ch

Mots-clés

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information