AccueilInfosOn en parle

2 novembre 2007.

Ville de Lausanne : "l’eau doit rester un bien public"

La Municipalité de Lausanne considère que l’eau est un bien public (...)

La Municipalité de Lausanne considère que l’eau est un bien public et que ses ressources, nécessaires à la vie, doivent rester en mains publiques. La direction des travaux s’engage quant à elle à participer à des actions de solidarité internationale.

Dans un communiqué publié le 2 novembre 2007, la Municipalité de Lausanne annonce qu’en date du 25 octobre, elle a confirmé qu’elle considérait que l’eau est un bien public et que ses ressources, nécessaires à la vie, doivent rester en mains publiques. Aussi, inspirée d’un texte de l’Association suisse pour le Contrat mondial de l’eau, la Municipalité réitère sa volonté que l’ensemble des installations du réseau soit géré et décidé par les autorités politiques. De plus, par la direction des travaux, elle s’engage, sous l’égide de la direction du Développement et de la Coopération, à participer, avec d’autres communes, à des actions de solidarité internationale.

Après Delémont (Jura), Yverdon-les-Bains (Vaud) et Tramelan (Jura bernois), Lausanne est ainsi la quatrième commune de Suisse à adhérer à cette Déclaration "L’eau, bien public", sur proposition de l’Association suisse pour le Contrat mondial de l’eau (ACME-Suisse).

Le texte de la Déclaration lausannoise est disponible sur le site de la Ville de Lausanne




Mots-clés

Glossaire

  • Drainage

    En hydrologie, c’est l’écoulement naturel de l’eau vers un cours d’eau. Mais le mot s’applique le plus souvent à l’évacuation artificielle des eaux superficielles d’un terrain par le biais de fossés, de canaux ou de systèmes de pompage. Cela permet notamment d’assainir des zones marécageuses, d’assurer une humidité optimale des espaces agricoles ou de renforcer la stabilité des sols.

Mot d’eau

  • La vie, c’est une eau ...

    “La vie n’est pas ce que tu crois. C’est une eau que les jeunes gens laissent couler sans le savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-la. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu’on grignote, assis au soleil. Ils te diront tout le contraire parce qu’ils ont besoin de ta force et de ton élan. Ne les écoute pas.” (Jean Anouilh, Antigone, 1944)


Contact Lettre d'information