AccueilInfosOn en parle

31 octobre 2013.

Veolia conserve le marché de l’eau marseillais

La Société des eaux de Marseille (SEM), filiale de la (...)

La Société des eaux de Marseille (SEM), filiale de la multinationale française Veolia, continuera de gérer, pendant 15 ans au moins, la distribution de l’eau dans la métropole des Bouches-du-Rhône. La décision a été votée par la majorité des membres du Conseil communautaire de Marseille malgré l’opposition emmenée par les élus du parti Europe Ecologie-Les Verts qui réclamaient un retour en régie publique. La SEM gérera également une part des tâches d’assainissement, dont l’essentiel sera toutefois assuré par la Société d’exploitation du réseau d’assainissement de Marseille (SERAM), filiale de Suez, autre multinationale française.

Les contrats de ces nouvelles délégations de service public portent sur un montant de 2,2 milliards pour la distribution de l’eau potable (75 millions de m3 par an) et de 1 milliard d’euros pour l’assainissement. Selon le président de la Communauté urbaine de Marseille, le tarif de l’eau devrait baisser de 20% pour atteindre un prix de 1,51 euro/m3, contre 1,82 actuellement.

La Société des eaux de Marseille dessert 17 communes, soit environ un million d’habitants. C’est le deuxième contrat de délégation de service public de l’eau en France après celui du Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif, aux mains de Veolia également) qui regroupe 149 communes de la banlieue parisienne, soit quelque 4 millions de personnes.

La Société des eaux de Marseille avait été mise en place suite à un incendie catastrophique qui avait fait 200 victimes en 1938 et auquel les pompiers n’avaient pu faire face en raison des déficiences du réseau d’eau. La SEM, dès 1943, a bénéficié d’un contrat de régie jusqu’en 1960, puis d’une délégation de service public qui vient donc d’être renouvelée pour 15 ans.

La SEM a longtemps été détenue à parts égales par la Générale des Eaux (devenue Veolia) et la Lyonnaise des Eaux (devenue Suez). En 2008, Veolia a récupéré la totalité des parts de la société alors que Suez devenait la seule actionnaire de la SERAM en charge de l’assainissement.

En 2001, la Ville de Marseille a laissé sa place à la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole, laquelle, dès l’an prochain, aura également la compétence de gérer le domaine de l’eau. (agences)

- Le site de la Société des eaux de Marseille




Mots-clés

Glossaire

  • Ablution

    Dans le vocabulaire des religions, l’ablution est un rite de purification du corps, par immersion totale ou par aspersion, pratiqué individuellement ou collectivement dans des situations particulières, notamment après un contact avec des choses jugées impures ou avant un acte religieux comme la prière. Fréquente dans le judaïsme et l’Islam, mais aussi dans le bouddhisme, l’hindouisme et le shintoïsme, l’ablution rituelle a pratiquement disparu de la liturgie chrétienne.

Mot d’eau

  • Longer les fleuves

    « J’aimais les chemins en bordure des fleuves. Aller avec le courant de leur eau et sentir leur respiration au gré de la marche. Les fleuves vivaient. Ils avaient fait les villes. Au cours des dizaines de milliers d’années, ils avaient usé les montagnes, transporté les terres, comblé les mers, puis fait pousser les arbres. Depuis le début des temps, les villes leur appartenaient, et sans doute ne cesseront-elles jamais de leur appartenir. » (Haruki Murakami, "La course au mouton sauvage", 1982)


Contact Lettre d'information