AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2015

23 mars 2015.

Genève : une nouvelle plateforme internet dédiée à la gouvernance de l’eau

Celles et ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux (...)

Celles et ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux problématiques de la gouvernance de l’eau - étudiants et chercheurs, décideurs politiques et praticiens de terrain, citoyens et usagers – ont désormais à leur disposition une plateforme web (en français et en anglais) proposant diverses ressources scientifiques et pédagogiques. Cette initiative, ancrée dans le terreau universitaire genevois, émane d’une unité académique Recherche et Éducation inscrite au sein d’un Geneva Water Hub encore en phase de construction. Ce cadre plus large a été initié par la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC) dans le but de favoriser le dialogue des acteurs institutionnels, académiques et politiques actifs d’une manière ou d’une autre dans le domaine global de l’eau et présents dans la région genevoise.

Cette composante Recherche et Éducation, explique Christian Bréthaut, responsable de sa mise en œuvre, a deux objectifs : “il s’agira, d’une part, de monter un réseau international et interdisciplinaire de recherches sur la gouvernance de l’eau, avec le souci que les résultats que nous publierons aient une incidence sur le monde réel ; nous voulons d’autre part, par le biais d’une plateforme internet, mettre des ressources pédagogiques scientifiquement fondées à la disposition d’un maximum de personnes”.

L’originalité de cette démarche réside dans l’approche politique des ressources en eau à travers la gouvernance. Entendez par là non seulement l’ensemble des mécanismes institutionnels, législatifs, réglementaires, économiques, sociaux et autres qui permettent de gérer ces ressources, mais aussi la manière d’impliquer réellement les populations concernées dans les processus de décision et de gestion.

Les enjeux sont énormes, précise Christian Bréthaut : “historiquement parlant, on a dans un premier temps essayé grâce à l’hydrologie de mieux comprendre la dynamique fluviale, on a pris ensuite conscience de la nécessité de développer des politiques environnementales pour protéger les ressources en eau, et aujourd’hui on se rend compte que les questions sociales et collectives sont elles aussi extrêmement importantes. Longtemps on a considéré la gouvernance de l’eau comme une sous-discipline, mais elle est maintenant en train de devenir un sujet de recherche en soi. Voilà pourquoi il importe désormais d’encourager les études scientifiques dans ce domaine et d’en diffuser les acquis.”

Il faut dire que pour le moment il n’existe pas vraiment de plateformes internet centrées sur cette question précise de la gouvernance de l’eau. Certaines organisations internationales proposent certes sur leurs sites différents programmes d’éducation et des outils pédagogiques dédiés à la ressource eau, mais ils l’abordent le plus souvent sous l’angle de l’hydrologie et des sciences naturelles. Les questions de gouvernance politique ne sont que trop rarement abordées.

Le site genevawaterhub.org qui vient d’être ouvert et qui devrait progressivement et régulièrement s’enrichir de nouveaux contenus proposera différents types de ressources destinées à une large audience : cela va par exemple de la vulgarisation grand public aux études de cas à l’intention de décideurs politiques en passant par des données bibliographiques utiles aux étudiants. On y trouvera donc tout à la fois des cartes thématiques interactives, des notes de synthèse et des prises de position sur des sujets précis (policy briefs*), des jeux de rôle (serious games*) à but pédagogique, des cours en ligne (MOOCs*), des interviews, des conférences (water talks series) dont les deux premières ont déjà été récemment organisées, etc.

On notera enfin que cette composante Recherche et Éducation fait partie intégrante de l’offre de l’Université de Genève et plus particulièrement de son Institut des sciences de l’environnement (ISE). Cela n’a rien d’anodin, explique Christian Bréthaut : “cela nous permet à la fois d’afficher notre indépendance scientifique et académique et de mener nos propres programmes de recherche sur des sujets qui semblent importants aux membres du réseau scientifique.”

Bernard Weissbrodt


- Le site genevawaterhub.org

(*) Outils pédagogiques et jargon académique :

- Policy brief : brève note de synthèse (3-4 pages), de lecture aisée, proposant des arguments et un état des lieux de la recherche scientifique sur un sujet précis.
- Serious game : outil informatique à visée pédagogique permettant de sensibiliser ses utilisateurs à des problématiques particulières et proposant l’acquisition de connaissances ou le développement de savoir-faire au travers de méthodes ludiques et récréatives qui font appel notamment à des situations fictives et des simulations de comportements.
- MOOC (massive open online course) : cours en ligne ouvert à tout un chacun offrant, sur un laps de temps déterminé et sur un mode interactif, des opportunités de formation au niveau supérieur et de validation des connaissances.




Infos complémentaires

JPEG - 25.8 ko

:: Ce qu’est le
Geneva Water Hub

Initié et soutenu par la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC), le Geneva Water Hub – dont la mise en ligne du site web constitue le premier acte publiquement visible – se présente comme un "pôle de compétence en hydropolitique pour promouvoir la coopération et la bonne gouvernance de l’eau". Il se donne pour ambition d’encourager les partenariats avec divers centres de réflexion (think tanks) comme avec les institutions et organisations internationales, membres ou non du système des Nations Unies.

Il entend pour cela s’appuyer sur les acteurs internationaux – y compris ceux de la société civile et du secteur privé - plus particulièrement présents dans la région genevoise et concernés par les problématiques de l’eau ainsi que sur les compétences et les savoir-faire de la Suisse dans ce domaine.

Genève regroupe en effet, en matière d’hydropolitique et de gouvernance mondiale de l’eau, un certain nombre de compétences et d’expériences avérées, qu’il s’agisse de paix et de sécurité, d’action humanitaire et de droits humains, d’économie et de science, de santé, d’environnement, de climat ou encore de développement durable. Les capacités de dialogue et de médiation disponibles à Genève représentent également un atout essentiel pour la résolution de conflits potentiels liés à l’eau.

S’appuyant sur une structure souple et légère, le Geneva Water Hub a l’intention de proposer, au fur et à mesure de sa mise en place, une plate-forme "recherche et éducation" sur la gouvernance de l’eau (voir ci-contre), une plate-forme de réseautage sur les problématiques globales de l’eau entre les acteurs présents dans la Genève internationale et en Suisse, un groupe neutre et indépendant de réflexion destiné à mieux comprendre, faciliter ou arbitrer les tensions et les conflits liés à l’eau, ainsi que diverses activités étroitement associées au Geneva Water Hub notamment en matière d’accès aux informations et aux données pertinentes et précises indispensables à la bonne gouvernance de l’eau.

- genevawaterhub.org
(en français et en anglais)

Mots-clés

Mot d’eau

  • Nous n’avons pas de fleuves

    "Nous n’avons pas de fleuves, nous n’avons pas de puits, nous n’avons pas de sources ; seules quelques citernes, vides elles aussi, résonnent, et nous les adorons." (Georges Séféris, "Mythologies", 1935)

Glossaire

  • Piézomètre

    En hydrologie, un piézomètre est un dispositif qui permet, à partir du sol, d’avoir un accès direct à une nappe d’eau souterraine. Il s’agit d’un tube de forage par lequel on peut non seulement déterminer le niveau d’eau de la nappe et la réserve disponible, mais aussi prélever de l’eau pour analyser ses qualités physiques, chimique et biologiques. Ces différentes mesures, nécessaires pour exploiter un aquifère de manière durable, sont faites manuellement ou à l’aide de sondes automatiques.


Contact Lettre d'information