AccueilBloc-Notes

1er juillet 2019.

Une nouvelle App pour un Léman propre

Grâce au succès du financement participatif lancé via la nouvelle (...)

Grâce au succès du financement participatif lancé via la nouvelle plateforme de crowfunding SIG-Impact des Services Industriels de Genève, l’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL) a mené à bien son projet de nouvel outil numérique de science participative pour lutter contre la pollution liée aux déchets sauvages.

Son application Net’Léman est destinée aussi bien au ramassage spontané qu’aux actions de nettoyage de grande envergure. Ses fonctionnalités permettent d’entrer en quelques clics diverses informations dans la base de données et de mieux connaître les flux de déchets dans la région lémanique.

L’ASL a également développé un kit de nettoyage composé d’un sac en voile recyclée contenant une paire de gants biodégradables, un cendrier de poche et deux sacs poubelles. Chacun peut ainsi collecter, trier et compter les déchets ramassés et partager le résultat de sa récolte avec tous les utilisateurs de l’application. Lesquels auront également à leur disposition un grand nombre d’informations sur les différents types de déchets, sur la manière de les trier, sur les points de collecte à proximité et sur les moyens de lutter efficacement contre ce type de pollution extrêmement nuisible à la qualité des eaux et à la biodiversité.

JPEG - 59.8 ko
L’application Net’Léman est téléchargeable directement
depuis le navigateur internet netleman.app

Selon une étude publiée récemment par l’ASL sur la modélisation des flux de plastiques dans le Léman, ce sont près de 50’000 kg par année qui se retrouvent dans les eaux du lac, dont 10’000 kg de déchets en plastique provenant du littering (abandon de déchets sur la voie publique). Les grandes actions bénévoles de nettoyage du lac régulièrement organisées depuis 2005 ont permis jusqu’ici de récolter une bonne centaine de tonnes de déchets en tous genres grâce à la participation de plongeurs et volontaires à terre de tous âges et horizons.




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information