AccueilBloc-Notes

16 octobre 2018.

Une année d’extrêmes pour les glaciers suisses

L’été caniculaire marqué également par une forte sécheresse a engendré (...)

L’été caniculaire marqué également par une forte sécheresse a engendré des pertes massives sur les glaciers suisses. Durant l’année hydrologique 2017/18 et malgré les énormes quantités de neige tombées en hiver, ils ont perdu quelque 1400 millions de mètres cubes de glace, soit plus de 2,5 % de leur volume et nombreux d’entre eux ont vu leur épaisseur diminuer de 1,5 à 2 mètres. Selon la Commission d’experts pour réseau de mesures cryosphère de l’Académie suisse des sciences naturelles qui publie chaque année ce type de relevés, les quelque 1500 glaciers du pays ont perdu un cinquième de leur volume au cours des 10 dernières années, ce qui équivaudrait à l’échelle du territoire national à une lame d’eau de 25 cm de haut.




Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information