AccueilInfosOn en parle

24 septembre 2018.

Un nouveau site pour faire Cap sur le Rhône

Mis en ligne durant l’été à Lyon par le réseau français Cap sur le (...)

Mis en ligne durant l’été à Lyon par le réseau français Cap sur le Rhône et sa cheville ouvrière Nadine Guigard, le site www.capsurlerhone.fr - au travers d’une galerie médias de quelque 250 images récentes ou anciennes – propose "un voyage dans le temps et l’espace" vers ce grand fleuve porteur de "fabuleuses histoires". L’association qui depuis quatre ans concrétise ce réseau fédère divers acteurs engagés autour du Rhône, de l’axe Rhône-Saône et du Lac Léman, à savoir des musées, des sites naturels et historiques, des territoires Pays d’Art et d’Histoire et des partenaires économiques : "Tous racontent l’aventure humaine et la capacité des hommes à innover pour vivre avec et faire face à ce fleuve puissant, voie historique de communication et d’échanges entre la Méditerranée et l’Europe septentrionale." Leur ambition commune est d’en valoriser les patrimoines culturels et naturels et d’en faire découvrir les mille et une facettes, son histoire méconnue et ses traditions vivantes, ses lieux emblématiques, ses savoir-faire, etc.

Le site s’articule autour de quatre grands domaines - nature et environnement, culture et patrimoine, échanges et communications, économie et innovations - et aborde une quinzaine de thématiques où il est question, entre autres, de transport fluvial et d’anciens métiers liés à toutes sortes d’usages des eaux du Rhône, de bacs et de ponts, de crues et d’inondations, de restaurations et de renaturations, de sites touristiques et de descentes à vélo, etc.

Avec le soutien de son réseau mais aussi de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Direction des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, Cap sur le Rhône projette de présenter chaque mois sur son site un nouveau sujet.

- www.capsurlerhone.fr




Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information