AccueilInfosDossiersAtelier LA VILLE ET LE RHÔNE

18 novembre 2010.

Un nouveau quartier pour les familles dans le village de La Plaine

Ou comment tisser un lien avec le Rhône tout en cherchant à pallier (...)

Ou comment tisser un lien avec le Rhône tout en cherchant à pallier le manque de logements

Malgré sa présence très marquée dans le paysage genevois, le Rhône n’est que peu mis en valeur dans les différents projets immobiliers. À notre sens, l’urbanisation dans ce canton sous-exploite ce potentiel. Dans cette optique, mais aussi dans un souci de respect de la nature, notre projet cherche à exploiter au mieux les potentiels offerts par le fleuve tout en s’intégrant de manière harmonieuse à son environnement.

La Plaine et ses quelque 600 habitants est un village bordant le Rhône à la frontière française. Grâce aux liaisons régulières du Rhône Express Régional, il suffit d’une petite vingtaine de minutes pour rejoindre le centre-ville de Genève. L’identité locale se caractérise à la fois par une forte tradition viticole et par les activités de l’entreprise chimique Firmenich, l’un des leaders mondiaux de la parfumerie et des arômes.

Nous avons remarqué que le village de La Plaine se singularise non seulement par l’ampleur des surfaces inutilisées et potentiellement constructibles, mais aussi par le fait qu’il n’est nullement construit en harmonie avec le Rhône : l’un et l’autre se tournent le dos. D’où notre interrogation : comment tisser un lien avec le fleuve tout en contribuant à l’effort cantonal pour pallier le manque de logements ? "Les Jardins de La Plaine" se présentent donc comme un projet immobilier et de détente permettant de répondre à ces objectifs.

JPEG - 24.4 ko
Vue d’ensemble du projet (cercle rouge)
La partie claire correspond à la zone industrielle
Tout à droite, le confluent du Rhône et de l’Allondon
(extrait du document de travail MUSE/SITG)

Compte tenu qu’il s’agit d’un quartier en évolution offrant un réel potentiel de développement qui intéresse le Canton de Genève, notre proposition consiste à mettre en valeur une parcelle constructible et en friche située à proximité du Rhône. Il s’agit, tout d’abord, de construire 100 nouveaux logements pouvant accueillir quelque 350 habitants supplémentaires. Ce chiffre peut paraître modeste compte tenu de la demande de logements dans le canton. Mais dans le cas spécifique de La Plaine, il représente une augmentation d’environ 30 % de la population villageoise.

Dans ce sens, et afin de garantir un développement harmonieux, nous suggérons différents services collectifs : un café-restaurant, une pharmacie, un petit supermarché et une crèche. Le choix de développer ces services répond à une évaluation précise des services disponibles à La Plaine et dans les communes environnantes.

Relier le village au fleuve

JPEG - 6.8 ko
La parcelle concernée par le projet
(photo : étudiant MUSE 2010)

Pour ce qui est de l’aspect environnemental et fluvial du projet, les bâtiments sont orientés de telle sorte que les habitants jouissent d’une proximité directe avec le Rhône et le parc. De plus, et afin de valoriser le Rhône et ses berges en tant que bien commun, nous proposons un large espace public de détente et de loisirs à proximité directe du fleuve. En effet, à cet endroit, ses rives sont actuellement longées par une route menant au village français voisin de Challex et qui rompt le lien entre le village et le fleuve. Déplacer cette voie routière permettrait de revaloriser les berges du Rhône et de recréer le lien perdu avec le village et ses habitants.

JPEG - 8.5 ko
Confluent Rhône-Allondon
© photo aqueduc.info

Par ailleurs, la création d’un chemin de promenade sur les rives ferait que ce projet pourrait s’inscrire dans la logique de continuité des parcours existants et de mieux valoriser le Rhône : on ne peut pas dire qu’en l’état actuel la Plaine soit réellement insérée dans un réseau de mobilité douce pédestre ou cycliste.

Mêler l’utile à l’agréable, c’est ce que nous avons tenté de faire dans ce projet revalorisant un pôle périphérique sous-exploité, en le dotant d’infrastructures qui répondent à de multiples besoins, dont le plus urgent est la création de logements à l’échelon cantonal. Notre proposition a également pour ambition de donner une impulsion au développement économique du village par le biais d’une diversification de l’offre en matière de biens et services destinés à la population.

Enfin, et au-delà des activités professionnelles qui en semaine génèrent de nombreux déplacements hors de La Plaine, l’aménagement d’espaces récréatifs permettrait à ses habitants de bénéficier, sur leur lieu de vie, de nouvelles possibilités de loisirs, de délassements et de rencontres. Ce dernier aspect constituait aussi un de nos objectifs : amener un peu plus de convivialité au village.

Joelle Abi Chaker
Dario Adjaho
Alicia Auroi
Joaquim Hungreker
Diana Joaqui-Lopez

- Retour au dossier ATELIER LA VILLE ET LE RHÔNE


- Document de travail à télécharger :
Les jardins de La Plaine, 29 pages

PDF - 1012.5 ko
Projet La Plaine MUSE 2010








Infos complémentaires

JPEG - 4 ko

Le Rhône, en aval
du pont de la Plaine
© photo aqueduc.info

:: L’ouverture
à l’urbanisation
du village de La Plaine

La zone d’étude de La Plaine a fait l’objet d’un plan de quartier dénommé “Plan du Rhône” et voté en septembre 2008. Ce plan prévoit une zone d’habitat aux abords du Rhône, sur des terrains actuellement en friche, compensée par le déplacement de la route longeant actuellement le cours d’eau et par la création d’une zone de renaturation.

Ce type de compensation est intéressant car il permet de concilier habilement l’urbanisation et la valorisation des espaces naturels. C’est dans le cadre de ce plan de quartier que les étudiants ont travaillé en réalisant une proposition d’aménagement et de développement d’espaces publics et des services. (gp)

Mots-clés

Agenda

Mot d’eau

  • Le Lac

    “Si près qu’ils approchent du lac, les hommes n’en deviennent pas pour ça grenouilles ou brochets. Ils bâtissent leurs villas tout autour, se mettent à l’eau constamment, deviennent nudistes… N’importe. L’eau traîtresse et irrespirable à l’homme, fidèle et nourrissante aux poissons, continue à traiter les hommes en hommes et les poissons en poissons. Et jusqu’à présent aucun sportif ne peut se vanter d’avoir été traité différemment”. (Henri Michaux, "La nuit remue", 1935)

Glossaire

  • Limnologie

    Père de la limnologie (du grec "limné", lac, étang), le savant suisse François-Alphonse Forel (1841-1912) parlait d’elle comme de "l’océanographie des lacs". Il la définissait comme la "science des eaux continentales, des eaux stagnantes réunies dans des bassins limités et profonds, qui ne sont ni des fleuves ou rivières, ni des marais ou étangs, ni des eaux souterraines". Aujourd’hui, cette discipline a pris le sens plus large d’étude de tous les aspects écosystémiques des lacs et des grands réservoirs naturels d’eau douce à ciel ouvert.


Contact Lettre d'information