AccueilBloc-Notes

27 novembre 2017.

Un engagement non tenu, parmi d’autres …

Le 23 juin 1997 à New York, à l’occasion du Sommet planète Terre (...)

Le 23 juin 1997 à New York, à l’occasion du Sommet planète Terre convoqué cinq ans après la Conférence de Rio sur l’environnement, le président français de l’époque, Jacques Chirac appelait solennellement les dirigeants du monde à décider que "dans 10 ans, chaque village du tiers-monde et notamment de l’Afrique devra être doté d’un puits ou d’un accès à l’eau potable". Mais vingt ans plus tard, rappelle Franceinfo, cet engagement est loin d’avoir été tenu. Selon l’ONU, pas moins de 663 millions de personnes de par le monde , dont 320 millions d’Africains, n’ont pas accès à l’eau potable.




Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information