AccueilBloc-Notes

5 mars 2019.

Un Festival pour faire le plein d’eaux

À Genève, Lausanne et Sion

JPEG - 117.9 ko

Du 27 au 31 mars 2019, la 4e édition du Festival Histoire et Cité, de Genève, propose quelque 120 événements sur le thème "Histoires d’eaux" : tables rondes, conférences, films, expositions, performances, concerts, etc. Son organisateur - la Maison de l’histoire de l’Université de Genève – a pour cela fait appel non seulement à des historiens et des historiennes, mais aussi à des chercheurs et à des philosophes, à des écrivains et à des artistes, et à de nombreux autres témoins invités à "dire ’tout eau’ ce que d’aucuns pensent tout bas".

La riche programmation de ces journées se décline en cinq thèmes principaux :
- H2O : enjeux environnementaux,
- La Gouvernance de l’eau : usages juridiques, sociaux, économiques et politiques,
- Les Peuples de l’eau : communautés au mode de vie aquatique,
- L’Imaginaire de l’eau : représentations, mythes et symboles,
- Eaux de vie, eaux de mort : hygiène, santé, risques et fléaux.

"Indispensable à la vie, l’eau a influencé le développement des sociétés humaines, leurs migrations et la manière dont elles se sont pensées. De l’installation des premiers campements paléolithiques à proximité des points d’eau aux rivalités entre peuples pour le contrôle des oasis, des rivières et des ports, des premiers travaux d’irrigation et d’aménagement des fleuves à l’émergence des grandes civilisations, les enjeux aquatiques sont déterminants et toujours d’actualité."

- Ce Festival se déroule principalement à Uni Dufour à Genève,
avec quelques événements programmés à Lausanne et à Sion.
- Site web du Festival Histoire et Cité : histoire-cite.ch/
- Télécharger le Programme du Festival (PDF, 17 pages, 3.7 Mo]



Mots-clés

Glossaire

  • Seiche

    Ce mot d’origine lémanique qui signifierait va-et-vient désigne les oscillations d’un lac. Ces mouvements de bascule de la masse d’eau peuvent être provoqués par le vent ou par un changement de pression atmosphérique et se traduisent par des variations de hauteurs d’eau. L’amplitude de ces oscillations et leur fréquence varient d’un lac à un autre. Des mesures ont montré que le niveau du Léman pouvait ainsi varier d’une trentaine de centimètres toutes les 73 minutes entre les deux extrémités du lac.

Mot d’eau

  • Somnolence des lacs

    “Lac, lacs. Encore des lacs. S’ils imposent le respect par leur somnolence, quand ils se réveillent, ils déploient des vigueurs dont l’eau seule a le secret.” (Bernadette Richard, "Heureux qui comme", 2017)


Contact Lettre d'information