AccueilBloc-Notes

11 septembre 2018.

"Tsunamis sur les lacs suisses"

Des chercheurs ont fait le point, lors d’une conférence de presse à (...)

Des chercheurs ont fait le point, lors d’une conférence de presse à Buochs (Nidwald), sur les travaux qu’ils mènent pour tenter d’évaluer les risques de tsunamis sur les lacs suisses ainsi que le potentiel des méthodes de mesure. Le sujet n’est pas anodin car la Suisse a déjà connu dans le passé plusieurs événements de ce genre, notamment en 563 sur le lac Léman et en 1687 sur le lac des Quatre-Cantons. C’est dans celui-ci qu’une équipe interdisciplinaire composée de limnogéologues, sismologues, spécialistes en géotechnique, ingénieurs hydrauliciens et spécialistes des risques, travaille depuis une année pour mieux comprendre les mécanismes déclencheurs, les conditions préalables, les processus et les impacts des tsunamis. Ce projet qui doit durer quatre ans est financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, l’Office fédéral de l’environnement et l’École polytechnique fédérale de Zurich.

- Voir le site du projet de recherche Lake – Tsunamis (en anglais)
- Les articles aqueduc.info où il est question de tsunamis.



Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information