AccueilBloc-Notes

11 septembre 2018.

"Tsunamis sur les lacs suisses"

Des chercheurs ont fait le point, lors d’une conférence de presse à (...)

Des chercheurs ont fait le point, lors d’une conférence de presse à Buochs (Nidwald), sur les travaux qu’ils mènent pour tenter d’évaluer les risques de tsunamis sur les lacs suisses ainsi que le potentiel des méthodes de mesure. Le sujet n’est pas anodin car la Suisse a déjà connu dans le passé plusieurs événements de ce genre, notamment en 563 sur le lac Léman et en 1687 sur le lac des Quatre-Cantons. C’est dans celui-ci qu’une équipe interdisciplinaire composée de limnogéologues, sismologues, spécialistes en géotechnique, ingénieurs hydrauliciens et spécialistes des risques, travaille depuis une année pour mieux comprendre les mécanismes déclencheurs, les conditions préalables, les processus et les impacts des tsunamis. Ce projet qui doit durer quatre ans est financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, l’Office fédéral de l’environnement et l’École polytechnique fédérale de Zurich.

- Voir le site du projet de recherche Lake – Tsunamis (en anglais)
- Les articles aqueduc.info où il est question de tsunamis.



Mots-clés

Glossaire

  • Pénurie

    Les pénuries surviennent lorsqu’il n’y a pas assez d’eau pour satisfaire à la fois les demandes humaines et les besoins de la nature, soit parce que cette eau fait physiquement défaut, soit parce que la demande est excessive ou que la ressource a été surexploitée, soit parce que le manque d’infrastructures, de moyens financiers ou de compétences techniques ne permet pas à une population de s’approvisionner en eau de quantité et de qualité suffisantes, soit aussi parce que des groupes humains sont empêchés par d’autres d’y avoir accès.

Mot d’eau

  • Un grand fleuve

    C’est le destin de tous les grands fleuves que d’être unique au monde, et chacun pour lui sans jamais pouvoir en toucher d’autres autrement que pour l’absorber (...) Le Fleuve, même si proche, ignore tous ses congénères. Il ne se sépare de l’immense nappe souterraine que pour couler aussitôt une âpre vie singulière, isolée par des barrières que jamais son Génie ne surmontera, et delà, on sait vers quel néant marin il se dissout ... (Victor Segalen, 1878-1919)


Contact Lettre d'information