AccueilBloc-Notes

12 juillet 2017.

Trois humains sur dix n’ont pas d’accès à l’eau potable à la maison

Selon un nouveau rapport commun de l’Organisation mondiale de la (...)

Selon un nouveau rapport commun de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’UNICEF sur la mise à jour des données concernant l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène, quelque 2,1 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale, n’ont toujours pas accès à des services d’alimentation domestique en eau potable. 844 millions d’entre elles ne bénéficient même pas d’un service élémentaire d’approvisionnement, 263 millions vivent à plus de 30 minutes du premier point d’eau disponible et 159 millions continuent de boire de l’eau puisée en surface et non traitée.

Quant aux progrès en matière d’assainissement de base, ils sont quasiment dérisoires puisque 4,5 milliards de personnes, c’est-à-dire six humains sur dix, n’ont pas accès à des services gérés en toute sécurité et la moitié d’entre elles ne disposent toujours pas d’installations sanitaires de base.

- UN-Water Global Analysis and Assessment of Sanitation and Drinking-Water (GLAAS) 2017 report (en anglais seulement)




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information