AccueilRessourcesOutils

17 avril 2016.

Trois guides de randonnée pour découvrir l’hydrologie du Valais central

La collection des guides d’excursions hydrologiques en Suisse (...)

La collection des guides d’excursions hydrologiques en Suisse s’enrichit d’une nouvelle série, la septième, de trois itinéraires consacrés cette fois-ci au Valais central et plus particulièrement à l’importance de l’eau dans les régions de montagne, aux problèmes que l’on y rencontre pour l’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation, ainsi qu’aux questions liées à l’aménagement des cours d’eau et en particulier à la correction du Rhône.

JPEG - 63.8 ko

"Le Valais doit l’eau à Dieu, et tout le reste à l’eau" : c’est en paraphrasant un adage anversois que Jacques Melly, président du gouvernement valaisan, concluait le 15 avril à Saillon sa préface à la présentation officielle de ces trois nouveaux guides publiés à l’initiative des responsables de l’Atlas hydrologique de la Suisse (HADES). Sa manière à lui de rappeler qu’on se doit de faire référence à l’élément eau si l’on veut comprendre ce canton, sa morphologie, son histoire et son essor agricole, industriel et touristique.

Pour s’en rendre compte et mesurer les divers enjeux hydrologiques de ce coin de terre, le meilleur moyen est peut-être de prendre le temps de le parcourir à pied, guide de poche à portée de main, de manière à remettre dans leur contexte visuel des informations scientifiques avérées qu’il n’est pas toujours aisé d’appréhender dans des articles ou des ouvrages destinés d’abord à des lecteurs initiés.

JPEG - 119.1 ko
Localisation des trois itinéraires en Valais central (base carte swisstopo)

C’est l’ambition avouée du programme d’excursions "En route à travers le monde aquatique" lancé il y a une douzaine d’années déjà par l’HADES pour "contribuer à une meilleure compréhension des questions actuelles relatives à l’eau en transmettant et en approfondissant sur place des faits hydrologiques".

Après les régions de Zürich, Brig-Aletsch, Léman-Jura, Davos, Ticino et Bern – soit une bonne vingtaine de guides régulièrement remis à jour - voici donc le Valais central décliné en trois itinéraires qui peuvent être parcourus indépendamment les uns des autres, mais qu’il peut être utile de combiner pour mieux percevoir leur continuité hydrologique.

1. « L’eau dans les régions de montagne »,
de la Plaine Morte au Lac de Tseuzier

JPEG - 95.9 ko
Glacier de la Plaine Morte (photo aqueduc.info)

Comment la région de Montana, connue comme particulièrement sèche et touristique, fait-elle pour assurer son approvisionnement en eau (80 millions de mètres cubes en 2010) et répondre aux besoins et usages locaux de cette ressource (eau potable, irrigation, hydro électricité, enneigement artificiel) ? Il faut avoir le pied montagnard pour suivre ce premier itinéraire tracé par Bruno Schädler de l’Institut de géographie de l’Université de Berne. Il part en effet du glacier de la Plaine Morte, situé sur territoire bernois à près de 3000 mètres d’altitude et rejoint par téléphérique.

Emmenant ses lecteurs-marcheurs dans un cadre paysager assez exceptionnel, ce guide explique l’importance de la neige et de la glace comme réservoirs d’eau mais aussi les dangers qu’elles peuvent représenter, ainsi que leurs modifications dans un contexte de changements climatiques. Il décrit également le chemin de l’eau au travers des roches calcaires jusqu’aux sources karstiques et aux petits lacs alpins. L’arrivée au barrage de Tseuzier permet de s’intéresser de plus près aux enjeux on ne peut plus actuels de l’énergie hydroélectrique (parcours de 14 km, durée approximative de 4h30 sans les pauses).

2. « Approvisionnement en eau »
à travers la commune de Savièse

JPEG - 122.6 ko
Sur les traces de l’ancien bisse de Torrent-Neuf (photo aqueduc.info)

Natif des lieux et "régional de l’étape", Emmanuel Reynard, directeur de l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne, est incollable sur Savièse, une commune assez représentative de celles qui occupent l’adret de la rive droite du Rhône dans le Valais central, sur la topographie et la géologie de la région, sur les différents modes de gestion des ressources hydriques qu’on y a pratiqué au fil de l’histoire et sur les enjeux liés à la diversité des usages actuels de l’eau.

La randonnée qu’il propose entre deux plans d’eau, de l’Étang des Rochers sur les hauts de la commune jusqu’au lac du Mont d’Orge proche de Sion, en passant par l’ancien bisse de Torrent-Neuf et celui de Lentine toujours actuel, fournit une bonne opportunité de comprendre un peu mieux les problèmes d’approvisionnement en eau et de son partage équitable, des organisations sociales et des systèmes techniques complexes mis en place pour y répondre et de l’adaptation des infrastructures pour faire face à de nouveaux besoins et des contextes socio-économiques changeants (parcours de 11 km environ, durée approximative : 2h30).

3. « Aménagement des cours d’eau »
autour de Saillon

JPEG - 112.4 ko
Comparaison de la plaine du Rhône vers Saillon en 1802 et en 1930 selon l’analyse de cartes anciennes : en bleu les zones humides, en vert la plaine alluviale (graphismes extraits du guide 7.3.)

Retour dans la plaine du Rhône avec un troisième parcours dédié plus particulièrement aux crues et dangers liés au fleuve. "Avec le Rhône, il faut être poli et ne le point contrarier", affirmait, dit-on, un ancien inspecteur fédéral. À voir sur les cartes anciennes comment ce cours d’eau changeait de tracé au gré des crues et des étiages, des épisodes torrentiels ou au contraire méandreux, on comprend pourquoi les habitants de sa vallée, à l’instar des Saillonins, ont dû pendant des siècles s’adapter à ses mouvances, s’installer sur les hauteurs voisines pour se protéger des inondations tout en cherchant pour leur survie à profiter tant bien que mal des terrains alluvionnaires disponibles.

Dans leur état des lieux, Hélène Maret et Emmanuel Reynard, de l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne, mettent en évidence le pourquoi et le comment des efforts menés depuis le milieu du 19e siècle pour maîtriser le fleuve, coloniser la plaine et la transformer en un vaste verger. Non sans risques puisque plusieurs grandes crues, comme celle qui a touché Saillon en octobre 2000, ont plus tard reposé une question absolument vitale : faut-il à nouveau corriger le fleuve ou lui laisser davantage de liberté ? (parcours de 9 km, durée approximative : 2h15)


-  En route à travers le monde aquatique
Excursions hydrologiques en Suisse
Région du Valais central
sur le site Atlas hydrologique de la Suisse



Infos complémentaires

L’Atlas hydrologique de la Suisse

L’Atlas hydrologique de la Suisse (HADES) est un programme de la Confédération suisse placé sous la direction de l’Office fédéral de l’environnement et géré par l’Institut de géographie de l’Université de Berne. Sa tâche est de rendre accessible à un public aussi large que possible des informations de base en hydrologie, des connaissances spécifiques et des outils didactiques.

En plus de ses planches cartographiques, l’Atlas hydrologique publie notamment des guides d’excursions hydrologiques et du matériel didactique pour le niveau secondaire sous forme de modules pédagogiques et de fiches de travail. Il prévoit également, dès 2016, l’ouverture d’une plateforme numérique et interactive sur diverses thématiques de l’hydrologie.

- Site web HADES


Les guides d’excursions hydrologiques

Les guides d’excursion « En route à travers le monde aquatique » proposent de joindre l’utile à l’agréable, c’est-à-dire de partir en randonnée nature et d’en profiter pour acquérir au travers des observations de terrain de nouveaux savoirs sur les ressources en eau et sur les enjeux actuels et futurs qui leur sont liés. Il en existe actuellement 24, regroupés en sept séries régionales : ils s’adressent à toutes celles et ceux qui s’intéressent au domaine de l’hydrologie, résidents ou gens de passages, étudiants ou chercheurs, individuellement ou en petits groupes.

D’un format très pratique (10.5 x 14.5 cm) et vendues à l’unité ou par série régionale, ces brochures d’une cinquantaine de pages contiennent non seulement des textes brefs et concis incitant à la découverte et à l’interprétation de données visibles et concrètes, mais aussi une description précise de l’itinéraire à suivre, de nombreuses cartes et illustrations diverses, ainsi que d’utiles références bibliographiques. À noter aussi que toutes ces randonnées sont conçues en fonction des disponibilités locales de transports publics.

- En savoir plus sous la rubrique "Excursions"
du site web de l’Atlas hydrologique de la Suisse

Mots-clés

Glossaire

  • Éclusée

    Littéralement, c’est le volume d’eau qui s’écoule d’une écluse entre le moment où on l’ouvre et celui où on la referme. Appliqué à un barrage, le mot désigne l’opération qui consiste à relâcher une grande quantité d’eau dans une rivière en particulier lors des turbinages hydroélectriques. Ces opérations fréquentes se traduisent en aval par de soudaines et dangereuses crues artificielles et perturbent gravement les écosystèmes des cours d’eau d’aval. D’où l’importance des réglementations qui visent à en maîtriser les impacts.

Mot d’eau

  • Trop soif

    "Je suis un peu dans la situation d’un homme qui tire de l’eau goutte à goutte parce qu’il a trop soif pour attendre que le puits se remplisse" (F. Scott Fitzgerald, Lettre à H. Ober, 1936)


Contact Lettre d'information