AccueilInfosOn en parle

28 avril 2009.

Suisse : contre-projet à l’initiative “Eaux vivantes”

La Chambre du peuple du Parlement fédéral s’est finalement ralliée, (...)

La Chambre du peuple du Parlement fédéral s’est finalement ralliée, avec quelques amendements, au contre-projet élaboré par la Chambre des cantons à l’initiative populaire “Eaux vivantes” qui demande l’assainissement et la renaturation des cours d’eau auxquels les constructions urbaines et autres aménagements industriels ont porté atteinte ainsi que le respect des normes légales en matière de débits résiduels. La Fédération suisse de pêche et les organisations écologistes qui avaient lancé l’initiative et récolté plus de 160’000 signatures ne se sont pas encore prononcées sur son éventuel retrait.

Dans un premier temps, le gouvernement fédéral avait décidé de rejeter l’initiative "Eaux vivantes", sans lui opposer de contre-projet, pour motif qu’elle avançait un point de vue "unilatéralement écologique" et qu’elle pénaliserait la production d’énergie hydraulique. Mais le Conseil des États (Chambre des cantons) avait ensuite élaboré un contre-projet indirect proposant des mesures d’équilibre entre protection et exploitation des eaux.

Au Conseil national (Chambre du peuple), cette proposition suscitait l’opposition des partis de droite qui demandaient de refuser son entrée en matière au nom de la rigueur financière et de la sécurité de l’approvisionnement en électricité. Une majorité de députés (104 voix contre 68) a toutefois refusé d’enterrer le contre-projet. Dans le débat, certains amendements ont été apportés au texte, notamment pour une meilleure prise en compte des intérêts de l’agriculture. Le contre-projet subira un nouvel examen devant la Chambre des cantons. (Source : agences et presse)


Sur ce sujet précis, lire aussi dans aqueduc.info :

- Contre-projet à l’initiative « Eaux vivantes » ?
(23 novembre 2007)

- Le gouvernement rejette l’initiative sur les rivières
(9 juin 2007)

- L’initiative fédérale “Eaux vivantes” recueille 160’000 signatures
(3 juillet 2006)




Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information