AccueilBloc-Notes

24 juillet 2018.

Rupture d’un barrage au Laos : « c’était dans l’ordre des choses »

De nombreux morts, des centaines de disparus, des milliers de (...)

De nombreux morts, des centaines de disparus, des milliers de personnes sans abri : c’est le bilan provisoire de l’inondation catastrophique causée dans le sud du Laos par la rupture d’un barrage hydroélectrique en construction sur la rivière Xe-Namnoy. Suite à des pluies torrentielles de mousson, quelque cinq milliards de mètres cubes d’eau – soit douze fois le volume du barrage de la Grande Dixence - se seraient déversés dans la vallée, dévastant plusieurs villages. Dans le journal français Libération, un expert explique pourquoi, dans ce pays où l’hydroélectricité est devenue une composante majeure de sa croissance économique, la question n’était pas de savoir si un tel accident était prévisible, mais quand il allait se produire : "une telle défaillance était dans l’ordre des choses".

- Sur le même constat, voir aussi, dans le journal Le Temps :
"Rupture d’un barrage au Laos : chronique d’un drame annoncé."




Mots-clés

Glossaire

  • Pénurie

    Les pénuries surviennent lorsqu’il n’y a pas assez d’eau pour satisfaire à la fois les demandes humaines et les besoins de la nature, soit parce que cette eau fait physiquement défaut, soit parce que la demande est excessive ou que la ressource a été surexploitée, soit parce que le manque d’infrastructures, de moyens financiers ou de compétences techniques ne permet pas à une population de s’approvisionner en eau de quantité et de qualité suffisantes, soit aussi parce que des groupes humains sont empêchés par d’autres d’y avoir accès.

Mot d’eau

  • Un grand fleuve

    C’est le destin de tous les grands fleuves que d’être unique au monde, et chacun pour lui sans jamais pouvoir en toucher d’autres autrement que pour l’absorber (...) Le Fleuve, même si proche, ignore tous ses congénères. Il ne se sépare de l’immense nappe souterraine que pour couler aussitôt une âpre vie singulière, isolée par des barrières que jamais son Génie ne surmontera, et delà, on sait vers quel néant marin il se dissout ... (Victor Segalen, 1878-1919)


Contact Lettre d'information