AccueilBloc-Notes

17 octobre 2017.

Que faire face aux changements climatiques ?

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) publie les conclusions de (...)

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) publie les conclusions de 31 projets pilotes initiés par la Suisse pour donner de nouvelles impulsions aux efforts d’adaptation aux changements climatiques. Menés entre 2014 et 2016, ces projets ont analysé sur le terrain les problèmes posés plus particulièrement par l’accentuation des fortes chaleurs, l’accroissement de la sécheresse estivale, l’aggravation du risque de crues, la recrudescence des mouvements de terrain, la modification des milieux naturels, de la composition des espèces ou encore la propagation d’organismes nuisibles, de maladies et d’espèces exotiques.

Ces 31 projets ont permis de sensibiliser à cette problématique des acteurs de divers horizons et d’améliorer les connaissances et les bases pratiques relatives à ces phénomènes. Ils montrent également comment la réflexion et l’action anticipées permettent de réduire localement les risques climatiques. Il s’agit désormais de développer les approches qui ont été ainsi élaborées et de les transposer dans d’autres lieux. Les réseaux constitués lors de ces travaux devraient également inciter les différentes structures institutionnelles – Confédération, cantons, communes – à mieux coordonner leurs actions. C’est, lit-on dans la préface de cette synthèse, "la seule manière de surmonter les défis climatiques".

- La publication "Impulsions pour une adaptation de la Suisse aux changements climatiques (document PDF, 96 pages) est disponible sur le site de l’OFEV ou dans ses pages spéciales dédiées à ce programme pilote.

- Voir aussi, sur youtube la vidéo : Comment la Suisse peut-elle s’adapter aux changements climatiques ? (8:15).



Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information