AccueilBloc-Notes

12 janvier 2017.

On n’a pas fini de parler des perturbateurs endocriniens dans l’eau

En France, si l’on en croit une étude publiée par l’ONG Générations (...)

En France, si l’on en croit une étude publiée par l’ONG Générations Futures et basée sur l’analyse de rapports officiels, 73% des pesticides les plus souvent décelés dans les eaux de surface (53% dans les eaux souterraines et 50% dans l’eau du robinet) sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire des résidus chimiques pouvant entraîner des effets néfastes sur les organismes et notamment de perturber le système hormonal.




Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information