AccueilInfosAnnées précédentesAnnée 2009

20 juin 2009.

Musée valaisan des Bisses : un projet qui prend forme

Les bisses, ces anciens canaux d’irrigation qui font partie du (...)

Les bisses, ces anciens canaux d’irrigation qui font partie du paysage et du patrimoine valaisans et dont plusieurs ont d’ores et déjà été réhabilités, auront un musée digne de leur longue et passionnante histoire. Une association vient en effet d’être créée avec pour premier objectif la création et l’animation d’un futur Musée valaisan des Bisses. Celui-ci devrait être hébergé dès 2011 dans la ‘Maison peinte’ de Botyre, au coeur de la commune d’Ayent, à une dizaine de kilomètres de Sion.

Le village d’Anzère, station touristique sise elle aussi sur le territoire de la commune d’Ayent, avait jusqu’en 2006 son petit Musée alpin et des bisses. Le projet de Musée valaisan des Bisses, et l’association qui lui servira désormais de pilier sous la présidence de M.Armand Dussex, veulent redonner un second souffle à l’idée d’une exposition permanente exclusivement consacrée à cette thématique.

La ‘Maison peinte’ de Botyre lui offre un espace tout à fait bienvenu et privilégié. Il y a quelques années, la commune d’Ayent avait cédé à une Fondation la propriété et la gestion de cette grande bâtisse datant du début du 17e siècle. Ce monument historique est destiné à servir en quelque sorte de ‘maison de la culture’. Son extérieur a déjà été entièrement restauré. Reste à en rénover l’intérieur. Et lorsque ce sera chose faite (les travaux viennent de commencer), les quatre salles de son premier étage, sur une petite centaine de mètres carrés, seront entièrement dédiées au musée des bisses et à une présentation renouvelée de ce riche patrimoine.

JPEG - 7.1 ko
Randonnée découverte
sur le bisse d’Ayent

Ses concepteurs estiment que ce moyen d’irrigation mérite d’être expliqué dans ses nombreuses fonctions : objet agricole quasi sacré, puis abandonné avant d’être reconverti au profit de la production fruitière, le bisse fait aujourd’hui non seulement l’objet d’études scientifiques pluridisciplinaires, mais aussi de revalorisations didactiques et touristiques dans un souci de respect et de proximité de la nature. Les quatre salles d’exposition offriront donc aux visiteurs l’occasion d’en savoir un peu plus sur l’histoire de ces canaux aménagés au cours des 14e et 15e siècles, amenant non sans prouesses techniques et humaines l’eau des glaciers jusqu’aux cultures de plaine, et de découvrir que des systèmes assez identiques existent aussi ailleurs de par le monde.

JPEG - 9 ko
...Canaux de bois, vestiges d’entreprises héroïques
(photos ©aqueduc.info)

Le musée entend aussi rappeler la place que tenait l’homme dans ce système : les corvées de réfection des canaux après l’hiver pour préparer leur mise en eau, la responsabilité des gardiens dans le bon usage de l’eau et la répartition de l’arrosage des terres, les changements induits par les canalisations modernes, etc. Aujourd’hui, ultime illustration de la relation entre l’homme et le bisse, cet héritage est « à lire, à suivre, à écouter ». Et le meilleur moyen de le découvrir est de parcourir à pied la multiplicité d’itinéraires de randonnées qui longent ces canaux historiques et qui commencent à tisser entre eux un véritable réseau de bisses-balades à flancs de coteaux. (bw)




Infos complémentaires

La Maison peinte de Botyre
(Photo Musée valaisan des Bisses, Ayent)


:: L’Association du Musée Valaisan
des Bisses

Selon ses statuts, cette nouvelle association a pour buts :
- la création, l’exploitation et la gestion d’un musée représentatif des bisses du Valais.
- l’inventaire, le soutien et la coordination de toute action cantonale, régionale ou locale en vue de mettre en valeur et promouvoir les bisses du Valais,
- développer et inventorier des collections de biens culturels en rapport avec les bisses du Valais.
- favoriser la découverte in situ des bisses du Valais en collaborant avec Valrando, les instances cantonales régionales et locales du tourisme et autres initiateurs de programmes de découvertes des bisses du Valais.

- Pour en savoir plus
sur le projet
et sur l’association, consulter le site du
Musée valaisan des bisses


:: Les bisses sur aqueduc.info

- Les bisses, hauts-lieux du patrimoine valaisan
- Le Bisse d’Ayent (album photos)

Mots-clés

Glossaire

  • Eau potable

    La législation suisse sur les denrées alimentaires définit l’eau potable comme une "eau naturelle ou traitée qui convient à la consommation, à la cuisson d’aliments, à la préparation de mets et au nettoyage d’objets entrant en contact avec les denrées alimentaires". Cette eau doit être "salubre sur les plans microbiologique, chimique et physique". La loi définit de manière précise les exigences de qualité auxquelles elle doit satisfaire en tout temps et les concentrations maximales admissibles de diverses substances.

Mot d’eau

  • Eaux de source

    "Rosette témoigna, pour apaiser sa soif, le désir de boire aussi de cette eau, et me pria de lui en apporter quelques gouttes, n’osant pas, disait-elle, se pencher autant qu’il le fallait pour y atteindre. Je plongeai mes deux mains aussi exactement jointes que possible dans la claire fontaine, ensuite je les haussai comme une coupe jusqu’aux lèvres de Rosette, et je les tins ainsi jusqu’à ce qu’elle eût tari l’eau qu’elles renfermaient, ce qui ne fut pas long, car il y en avait fort peu, et ce peu dégouttait à travers mes doigts, si serrés que je les tinsse." (Théophile Gauthier, "Mademoiselle de Maupin", (...)

Mot d’eau

  • « Le fleuve me hantait »

    "La proximité de sa grandeur réveillait en moi une antique terreur des eaux qui, en présence des rivières et des fleuves, même vus du rivage, me tourmente l’âme. La fluidité des eaux fluviales, lentes ou rapides, me trouble, où je décèle un monde à demi visible de formes fugitives qui tentent et parfois fascinent l’âme inattentive. Ce sont des êtres sinueux et insinuants que les fleuves et les rivières, même farouches." (Henri Bosco, "Malicroix", 1948)


Contact Lettre d'information