AccueilInfosOn en parle

6 janvier 2015.

Mesure du niveau de l’eau terrestre : le projet SWOT va de l’avant

Thales Alenia Space, groupe franco-italien de l’industrie (...)

Thales Alenia Space, groupe franco-italien de l’industrie spatiale basé à Cannes, s’est vu confier la construction du satellite d’observation SWOT (Surface Water and Ocean Topography) destiné à mesurer le niveau des océans et des eaux de surface ainsi que leurs débits et dont le lancement est programmé pour 2020.

Si, jusqu’à présent, il était déjà possible, grâce aux satellites altimétriques conventionnels (du type Jason en particulier) d’observer les océans et de mesurer leurs variations de niveau, ce n’était pas le cas pour les plans d’eau continentaux ou les fleuves, tout simplement parce que la résolution spatiale des radars utilisés était insuffisante pour ce type de mesures.

C’est en cela que le projet SWOT, mené conjointement par la NASA et le Centre national français d’études spatiales (CNES) se veut innovateur : son satellite devrait emporter avec lui un nouveau type d’instrument (radar interféromètre KaRin) offrant une résolution de l’ordre de 50 à 100 mètres et permettant ainsi d’observer et de mesurer l’évolution des lacs, des étangs et des zones humides ainsi que les débits des grands cours d’eau.

Sur le plan océanographique, la mission SWOT, grâce à une meilleure résolution de ses équipements, pourra également fournir des données plus précises sur la hauteur de la surface des océans et des vagues et d’utiles indications notamment sur la circulation des eaux océaniques, les écosystèmes, la qualité de l’eau ou les transferts d’énergie. (Source : Thales Alenia Space).

- En savoir plus sur le site du CNES




Infos complémentaires

JPEG - 36.2 ko

Image extraite du communiqué de presse de la société Thales Alenia Space

Mots-clés

Mot d’eau

  • Contempler l’eau

    “Je ne connais pas d’occupation plus totale de soi que de contempler l’eau, surtout l’eau mi-morte. À la fois plaisir et souffrance, divertissement de chaque minute et ennui compact des heures, plénitude et vide ; on vit avec une profonde et sourde intensité en même temps qu’on se détache et s’oublie, on se pétrit et on se délite dans une contradiction dont on ne cherche pas la clé, et il y en a certainement une, mais inutile. À quoi bon comprendre ?” (Alexandre Arnoux, “Rhône, mon fleuve”, 1967)

Glossaire

  • Porosité, perméabilité

    Les deux mots ne doivent pas être confondus car une roche poreuse (un grès par exemple) peut être perméable ou imperméable. On parle de la porosité d’un milieu, d’un sol ou d’une roche lorsqu’ils comportent des pores, c’est-à-dire des vides et des interstices de petite taille parfois microscopique. Le calcul de la porosité permet d’évaluer la capacité de stockage d’un milieu. On parle de perméabilité d’un milieu lorsqu’il est apte non seulement à se laisser pénétrer par un fluide, mais également à être complètement traversé par lui.


Contact Lettre d'information