AccueilBloc-Notes

3 novembre 2017.

Merleau d’or 2018 : "L’eau, magie de la vie"

Pour la 5ème édition de son concours de clips vidéos – "Merleau (...)

Pour la 5ème édition de son concours de clips vidéos – "Merleau d’Or" – auquel sont invitées les écoles secondaires, la Société suisse de l’industrie du gaz et de l’eau (SSIGE) a choisi le thème "L’eau, magie de la vie". Pour la première fois, le concours sera également ouvert aux classes de Suisse alémanique.

Le Merleau d’Or 2018 s’adresse une nouvelle fois aux classes des deux catégories du degré secondaire (Harmos 7 à 11) et post-obligatoire (gymnases et écoles professionnelles). Dans ces deux catégories, plusieurs prix récompenseront les clips vidéo jugés les plus originaux, compte tenu de leur adéquation à la thématique imposée et de leur qualité technique.

Ces brèves réalisations (de 120 secondes au maximum) devront exprimer le rôle déterminant de l’eau dans le développement de la vie, mettre en évidence que la préservation de la ressource est indissociable de la qualité de vie et faire ressortir les qualités intrinsèques de l’eau potable (fraîcheur, santé, qualité, disponibilité…).

- Le délai d’inscription au concours est fixé au 29 janvier 2018 et son règlement peut être consulté et téléchargé ci-dessous.
- Visionner sur le site de la SSIGE les productions
primées lors du Merleau d’Or 2017.
- Voir également les pages consacrées par aqueduc.info à ce concours.



Mots-clés

Agenda

Glossaire

  • Correction de cours d’eau

    Se protéger contre les crues est un souci de tout riverain. Depuis le 18e s., de vastes travaux ont été menés pour "corriger" certains grands cours d’eau (Kander, Linth, Aar, Rhône, etc.) et gagner des terres cultivables. Changement d’approche dès 1991 avec la loi sur l’aménagement des cours d’eau qui stipule que "leur tracé naturel doit être autant que possible respecté ou, à défaut, reconstitué". Il s’agit non plus de les corriger mais de les "renaturer" ou, quand la restauration n’est que partielle, de les "revitaliser".

Mot d’eau

  • “Enfant, j’ai connu
    le Rhône sauvage ...”

    “ ... À leur tour, les enfants d’aujourd’hui se souviendront de leur Rhône. L’essentiel n’est-il pas de garder vivace le lien qui nous unit à la nature ? Elle est notre véritable identité. L’écouter, c’est apprendre à se connaître.” (Pierrette Micheloud)


Contact Lettre d'information