AccueilBloc-Notes

15 août 2018.

Les eaux estivales
de l’émission ABE

L’émission "À Bon Entendeur" – ABE, pour les fidèles de ce (...)

L’émission "À Bon Entendeur" – ABE, pour les fidèles de ce rendez-vous hebdomadaire des consommateurs de la Radio-Télévision Suisse (RTS Un) – avait inscrit la thématique "Eau" au sommaire de sa saison estivale 2018. Chacune de ces sept émissions spéciales peut être visionnée sur le site de la RTS et raconte, entre autres, une histoire d’eau : "celle que l’on consomme, que l’on pollue, qu’on paie et qu’on boit !".


- Les sports aquatiques, attention danger !
Chaque année, en Suisse, une cinquantaine de personnes perdent la vie par noyade, autant dans les rivières que dans les lacs. Il suffirait pourtant de respecter quelques simples consignes de sécurité pour limiter les risques. L’équipe d’ABE a suivi le travail des sauveteurs (26 juin 2018).

- En Suisse, on consomme 144 litres d’eau par jour…et par personne !
Ce chiffre peut paraître énorme mais la consommation d’eau potable en Suisse est pourtant en nette diminution depuis les années 90, grâce à des appareils devenus moins gourmands en eau. ABE vous dévoile aussi quelques trucs et astuces pour économiser ce précieux liquide (3 juillet 2018).
Dans la même émission, quelques questions : pourquoi économiser l’eau en Suisse alors que le pays n’en manque pas ? y a-t-il en Suisse des endroits où l’on manque d’eau ? pour inciter les usagers à économiser l’eau, faudrait-il en augmenter le prix ? qu’est-ce que l’eau virtuelle ? Et les réponses d’Emmanuel Reynard, professeur de géographie à l’Université de Lausanne. Voir >

- La carafe d’eau payante, normal ou scandale ?
Voilà un sujet de débat qui refait surface régulièrement. Que se passe-t-il lorsqu’on commande une carafe d’eau ? En France, la loi prévoit que l’eau plate du robinet doit être servie gratuitement dans les restaurants. En Suisse, un seul canton - le Tessin - en a fait une règle impérative (10 juillet 2018).

- Trop ou pas assez d’eau : le casse-tête des paysans suisses
En Suisse, côté précipitations, les années se suivent et ne se ressemblent pas. Avec le réchauffement climatique, les ressources en eau tendent à diminuer. L’irrigation des cultures en Suisse, doit être revue et corrigée pour gérer l’eau plus efficacement et assurer la bonne croissance des plantes (17 juillet 2018).

- Pollution du Léman : halte au plastique
Lors d’un récent grand nettoyage bénévole du Léman, les plongeurs ont sorti de l’eau des tonnes de déchets : des caddies, des pneus et même un obus ! Sur les plages, des canettes, des mégots de cigarettes et beaucoup de plastique. En se dégradant, celui-ci forme des microplastiques très nocifs pour les organismes et l’environnement (24 juillet 2018)

- Comment récupérer l’eau de pluie ?
En Suisse, il pleut en moyenne un jour sur trois ! ABE propose deux exemples de récupération d’eau de pluie : un restaurant en altitude et un jardin. Est-ce rationnel et rentable ? (31 juillet 2018)

- Le prix de l’eau en Suisse : bienvenue au souk !
ABE raconte une histoire d’eau typiquement helvétique : d’une commune à l’autre, le prix de l’eau potable peut passer de 80 centimes à près de 3 francs le mètre cube ! Ici l’eau est quasiment gratuite, là tout dépend du nombre de robinets dans la maison ! (14 août 2018).



Mots-clés

Mot d’eau

  • Eurêka !

    Comment mieux exprimer l’ivresse dont la raison, heureuse, fait flotter dans l’eau et l’intuition, bienheureuse, léviter dans l’air ? Archimède sentit le mouvement et se leva de l’émotion de ces deux éléments, comme s’il entendait le murmure des ondes et la vibration du vent. Et j’entends eurêka comme ce triple écho et du corps et de l’air et de l’eau. (Michel Serres [décédé le 1er juin 2019], "Biogée", 2010)

Glossaire

  • Karst

    Ce mot, dérivé du nom d’un haut-plateau des Balkans, s’applique à un relief ou à un massif dont les roches calcaires ont été fortement érodées par l’eau, en surface (dolines, emposieux, lapiaz, etc.) et en profondeur (cavernes, grottes, gouffres, etc.), ce qui se traduit aussi au fil des infiltrations en sous-sol par des structures très complexes de circulation d’eau et de résurgences. Ces formes géologiques portent ici et là différents noms, telles les "causses" dans le Massif central français.


Contact Lettre d'information