AccueilRessourcesDocuments

28 juillet 2010.

« Le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme »

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le 28 (...)

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le 28 juillet 2010, dans sa 108e séance plénière de sa 64e session, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, par 122 voix contre zéro et 41 abstentions, un projet de résolution reconnaissant que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme. Extrait.


« 

L’Assemblée générale

1. Reconnaît que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme ;

2. Demande aux États et aux organisations internationales d’apporter des ressources financières, de renforcer les capacités et de procéder à des transferts de technologies, grâce à l’aide et à la coopération internationales, en particulier en faveur des pays en développement, afin d’intensifier les efforts faits pour fournir une eau potable et des services d’assainissement qui soient accessibles et abordables pour tous ;

3. Salue la décision qu’a prise le Conseil des droits de l’homme de prier l’experte indépendante chargée d’examiner la question des obligations en rapport avec les droits de l’homme qui concernent l’accès à l’eau potable et à l’assainissement de présenter un rapport annuel à l’Assemblée13 et encourage celle-ci à continuer de s’acquitter de tous les aspects de son mandat et, agissant en consultation avec tous les organismes, fonds et programmes compétents des Nations Unies, à aborder dans le rapport qu’elle lui soumettra à sa soixante-sixième session les principaux problèmes liés à la réalisation du droit à l’eau potable et à l’assainissement et leurs incidences sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

 »


- La résolution 64/292 de l’Assemblée générale est disponible sur le site des Nations Unies
- Procès verbal officiel de la séance plénière du 28 juillet 2010 de l’Assemblée générale sur le site des Nations Unies




Glossaire

  • Éclusée

    Littéralement, c’est le volume d’eau qui s’écoule d’une écluse entre le moment où on l’ouvre et celui où on la referme. Appliqué à un barrage, le mot désigne l’opération qui consiste à relâcher une grande quantité d’eau dans une rivière en particulier lors des turbinages hydroélectriques. Ces opérations fréquentes se traduisent en aval par de soudaines et dangereuses crues artificielles et perturbent gravement les écosystèmes des cours d’eau d’aval. D’où l’importance des réglementations qui visent à en maîtriser les impacts.

Mot d’eau

  • Trop soif

    "Je suis un peu dans la situation d’un homme qui tire de l’eau goutte à goutte parce qu’il a trop soif pour attendre que le puits se remplisse" (F. Scott Fitzgerald, Lettre à H. Ober, 1936)


Contact Lettre d'information