AccueilRessourcesDocuments

28 juillet 2010.

« Le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme »

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le 28 (...)

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le 28 juillet 2010, dans sa 108e séance plénière de sa 64e session, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, par 122 voix contre zéro et 41 abstentions, un projet de résolution reconnaissant que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme. Extrait.


« 

L’Assemblée générale

1. Reconnaît que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme ;

2. Demande aux États et aux organisations internationales d’apporter des ressources financières, de renforcer les capacités et de procéder à des transferts de technologies, grâce à l’aide et à la coopération internationales, en particulier en faveur des pays en développement, afin d’intensifier les efforts faits pour fournir une eau potable et des services d’assainissement qui soient accessibles et abordables pour tous ;

3. Salue la décision qu’a prise le Conseil des droits de l’homme de prier l’experte indépendante chargée d’examiner la question des obligations en rapport avec les droits de l’homme qui concernent l’accès à l’eau potable et à l’assainissement de présenter un rapport annuel à l’Assemblée13 et encourage celle-ci à continuer de s’acquitter de tous les aspects de son mandat et, agissant en consultation avec tous les organismes, fonds et programmes compétents des Nations Unies, à aborder dans le rapport qu’elle lui soumettra à sa soixante-sixième session les principaux problèmes liés à la réalisation du droit à l’eau potable et à l’assainissement et leurs incidences sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

 »


- La résolution 64/292 de l’Assemblée générale est disponible sur le site des Nations Unies
- Procès verbal officiel de la séance plénière du 28 juillet 2010 de l’Assemblée générale sur le site des Nations Unies




Mots-clés

Glossaire

  • Bief

    À l’origine, ce mot désignait un canal de dérivation amenant les eaux d’un cours d’eau vers une installation hydraulique (roue à aubes de moulin, turbine hydroélectrique, etc.) ou vers des ate-liers utilisant l’énergie hydraulique (usines de tissage, scieries, etc.). Par bief, on entend aussi aujourd’hui une section de cours d’eau entre deux chutes ou d’un canal de navigation entre deux écluses.

Mot d’eau

  • Eaux usées

    "Dans un monde où la demande en eau douce augmente sans cesse, et où les ressources en eau limitées subissent de plus en plus des contraintes du fait de la surexploitation, de la pollution et des changements climatiques, il est tout simplement impensable de négliger les opportunités qu’offre l’amélioration de la gestion des eaux usées." (Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau 2017)


Contact Lettre d'information