AccueilRessourcesDocuments

28 juillet 2010.

« Le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme »

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le 28 (...)

Résolution 64/292 de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le 28 juillet 2010, dans sa 108e séance plénière de sa 64e session, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, par 122 voix contre zéro et 41 abstentions, un projet de résolution reconnaissant que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme. Extrait.


« 

L’Assemblée générale

1. Reconnaît que le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme ;

2. Demande aux États et aux organisations internationales d’apporter des ressources financières, de renforcer les capacités et de procéder à des transferts de technologies, grâce à l’aide et à la coopération internationales, en particulier en faveur des pays en développement, afin d’intensifier les efforts faits pour fournir une eau potable et des services d’assainissement qui soient accessibles et abordables pour tous ;

3. Salue la décision qu’a prise le Conseil des droits de l’homme de prier l’experte indépendante chargée d’examiner la question des obligations en rapport avec les droits de l’homme qui concernent l’accès à l’eau potable et à l’assainissement de présenter un rapport annuel à l’Assemblée13 et encourage celle-ci à continuer de s’acquitter de tous les aspects de son mandat et, agissant en consultation avec tous les organismes, fonds et programmes compétents des Nations Unies, à aborder dans le rapport qu’elle lui soumettra à sa soixante-sixième session les principaux problèmes liés à la réalisation du droit à l’eau potable et à l’assainissement et leurs incidences sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

 »


- La résolution 64/292 de l’Assemblée générale est disponible sur le site des Nations Unies
- Procès verbal officiel de la séance plénière du 28 juillet 2010 de l’Assemblée générale sur le site des Nations Unies




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information