AccueilRessourcesDocuments

octobre 2009.

Cahier CETIM sur le droit à l’eau

CHRISTOPHE GOLAY - Cahier critique N°6 du Centre Europe - Tiers (...)

CHRISTOPHE GOLAY - Cahier critique N°6 du Centre Europe - Tiers Monde (Genève)

Dans la Déclaration du Millénaire des Nations Unies, en 2000, les Etats se sont engagés à réduire de moitié la proportion de personnes sans accès à l’eau potable et à l’assainissement d’ici 20151. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement devrait donc être une priorité absolue de la communauté internationale. Pourtant, quelques années avant l’échéance, force est de constater que malgré les efforts fournis – parmi lesquels figurent les proclamations du 22 mars « Journée mondiale de l’eau » (dès 1993), de l’année internationale de l’eau douce en 2003 et de l’année internationale de l’assainissement en 2008 – les progrès réalisés sont trop faibles. Si la tendance se poursuit, les objectifs du Millénaire ne seront jamais atteints en 2015.

Christophe Golay a été conseiller du Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation d’octobre 2001 à avril 2008.


Christophe Golay
Cahier critique n° 6
Collection du Programme Droits Humains
Centre Europe - Tiers Monde (CETIM)
Genève, octobre 2009, 18 pages.

- Le document peut être téléchargé sur le site du CETIM
- Voir aussi les liens directs des références du cahier




Mots-clés

À paraître

Glossaire

  • Débâcle

    Dislocation soudaine de la couverture de glace d’un cours d’eau dont les blocs sont alors emportés rapidement par le courant. Lorsqu’il s’agit de la rupture d’une barrière naturelle de glace formant une retenue d’eau, on parle alors de vidange brutale de lac glaciaire (connue sous l’acronyme anglais de GLOF, “Glacial lake outburst flood”). Dans les deux cas, ce phénomène peut entraîner de graves inondations, voire des catastrophes.

Mot d’eau

  • « Et tous ces gens
    dans l’eau ... »

    “Je pense toujours à cette rivière quelque part, avec cette eau qui coule vraiment vite. Et tous ces gens dans l’eau, qui essaient de se raccrocher les uns aux autres, qui s’accrochent aussi fort qu’ils peuvent, mais à la fin c’est trop difficile. Le courant est trop puissant. Ils doivent lâcher prise, se laisser emporter chacun de son côté. Je pense que c’est ce qui nous arrive, à nous.” (Kazuo Ishiguro, "Auprès de moi toujours", 2005)


Contact Lettre d'information